Le Vietnam a enregistré des acquis notables en termes de sécurité vivrière et qu'il figure parmi peu de pays du monde qui peut à la fois augmenter sa production rizicole pour l'exportation et assurer sa sécurité alimentaire.

C'est ce qu'a souligné le directeur général de la FAO José Graziano da Silva lors la 31e conférence régionale pour l'Asie et le Pacifique de la FAO qui a eu lieu jeudi et vendredi à Hanoi.

Ce point est très important car il contribue, entre autres, au maintien de la stabilité politique comme de la paix dans le pays mais aussi dans la région, a-t-il affirmé avant de souligner que ce résultat du Vietnam doit être considéré comme une précieuse leçon pour d'autres pays du monde, et notamment de ceux d'Afrique.

Le directeur général de la FAO a appelé à une plus grande durabilité de la production agricole et une plus grande équité dans le réseau de l'agroalimetnaire. Il faut disposer de nouveaux moyens d'accès pour éradiquer la faim alors que le monde fait face à des cours élevés des denrées alimentaires et à une raréfaction des ressources naturelles, a-t-il déclaré.

En qualité de nouveau directeur de la FAO, José Graziano da Silva s'est engagé à continuer d'aider le Vietnam dans la poursuite d'objectifs importants tels que la garantie de la sécurité alimentaire, le programme d'édification d'une Nouvelle campagne, l'adaptation au changement climatique, ainsi que sur plusieurs points en matière de développement de l'agriculture et des zones rurales.

Dans l'avenir, la FAO veillera davantage à l'aquiculture, la production rizicole et le développement rural, a-t-il indiqué, annonçant que les points de vue de la FAO sont non seulement de soutenir le Vietnam mais aussi de faire profiter de son expérience d'autres pays de la région. -AVI