La croissance de l’IPC des neuf premiers mois au plus bas en trois ans

Le Vietnam a enregistré une hausse de 2,5% de son indice des prix à la consommation (IPC) de janvier à septembre, ce qui représente la plus faible augmentation enregistrée depuis trois ans.

Le Vietnam a enregistré une hausse de 2,5% de son indice des prix à la consommation (IPC) de janvier à septembre, ce qui représente la plus faible augmentation enregistrée depuis trois ans, a déclaré l’Office général de la statistique du Vietnam (GSO).

La croissance de l’IPC des neuf premiers mois au plus bas en trois ans ảnh 1Les prix à la consommation ont augmenté de 2,5% en neuf mois au Vietnam. Photo: VietnamPlus

Hanoi (VNA) – Le Vietnam a enregistré une hausse de 2,5% de son indice des prix à la consommation (IPC) de janvier à septembre, ce qui représente la plus faible augmentation enregistrée depuis trois ans, a déclaré le 28 septembre l’Office général de la statistique du Vietnam (GSO).

En septembre, l’IPC en septembre a progressé de 0,32% par rapport au mois précédent, ce qui représente un bond de 2,2% par rapport à décembre 2018 et de 1,98% par rapport au même mois de l’année dernière.

La hausse des services éducatifs, les impacts de la peste porcine africaine et les inondations dans certaines localités ont été les principaux facteurs de la hausse de l’IPC au cours du mois, a déclaré la cheffe du Département des statistiques des prix du GSO, Dô Thi Ngoc.

Cependant, la Banque d’État du Vietnam a persisté dans sa politique monétaire flexible, aidant à stabiliser la macroéconomie, a-t-elle expliqué.

Elle a estimé que la demande accrue enregistrée lors du Nouvel An lunaire en février a entraîné une augmentation des prix de l’alimentation et des services de restauration, des services de transport et de tourisme. En particulier, une hausse de 4,21% du prix des denrées alimentaires, y compris une envolée de 8,04% du prix du porc, a fait grimper l’IPC des neuf premiers mois d’environ de 0,34%.

Selon le rapport du GSO, des augmentations d’un mois à l’autre ont été enregistrées dans huit des 11 principaux groupes de biens et services de consommation, y compris l’éducation avec la plus forte croissance de 3,15% et les boissons et cigarettes avec la plus faible croissance de 0,06%. 

En revanche, les prix des services postaux et de télécommunication sont restés stables, tandis que ceux des transports, des médicaments et des services de santé ont reculé respectivement de 1,24% et 0,01%.
La flambée de peste porcine africaine dans 63 villes et provinces a entraîné une hausse de 2,78% du prix du porc par rapport au mois d’août, contribuant pour 0,12% à la croissance de l’IPC.

Dans le même temps, le prix de l’électricité au cours des neuf premiers mois de cette année a augmenté de 7,69% en glissement annuel, ce qui a entraîné une augmentation supplémentaire de 0,18% de l’IPC, a indiqué Dô Thi Ngoc, notant que les groupes contribuant à la reprise de l’IPC comprenaient également les services de santé, l’éducation, les matériaux de construction.

Au contraire, les prix des carburants, qui ont régressé de 3,46% jusqu’à présent cette année, ont contribué à freiner la hausse de l’IPC, ce qui a permis de réduire l’IPC de 0,14%. Le prix de l’essence au cours des neuf premiers mois de 2019 a également chuté de 5,97%.

Les ajustements apportés aux frais de scolarité dans les établissements d’enseignement public de Hô Chi Minh-Ville en février de cette année ont également permis de réduire l’IPC du pays de 0,03%, a-t-elle ajouté.

Selon la responsable du GSO, l’inflation générale au cours des neuf premiers mois de cette année est supérieure à l’inflation de base (l’IPC hors produits alimentaires, produits frais, énergie, soins de santé et services éducatifs). L’inflation de base pour la période était d’environ 1,91%, ce qui témoigne de la stabilité de la gestion de la politique monétaire.

En septembre, les prix intérieurs de l’or ont fluctué en parallèle avec les prix mondiaux, en hausse de 3,25% par rapport au mois précédent pour s’établir à 42,3 millions de dôngs le tael. Les prix mondiaux ont augmenté de 0,49% par rapport au mois précédent en raison des tensions commerciales croissantes entre la Chine et les États-Unis.

En août, l’IPC du pays a augmenté de 0,28% par rapport au mois précédent et de 2,26% par rapport à la même période de l’année dernière. Au cours des huit premiers mois de cette année, l’indice a enregistré une augmentation moyenne de 2,57% d’une année sur l’autre, soit la plus faible hausse enregistrée au cours des trois dernières années.

Parmi les 11 principaux groupes de produits référencés, huit ont connu une hausse des prix en août, y compris les médicaments et les services de santé, avec la plus forte hausse de 2,81%.

Les prix de l’éducation ont bondi de 0,57%, certaines localités ayant augmenté les frais de scolarité pour la nouvelle année scolaire.

Les prix des logements et des matériaux de construction ont progressé de 0,33%, principalement en raison d’une hausse de 0,43% des coûts de location. L’alimentation et les services de restauration ont augmenté de 0,24%, la hausse de la nourriture de 0,31% et celle des produits alimentaires de 0,29%.

Les prix des vêtements et des chaussures ont augmenté de 0,09%, les équipements et ustensiles ménagers de 0,05%, les boissons et cigarettes de 0,03% et les autres biens et services de 0,14%.

Trois groupes ont connu leur contraction - les transports; la culture, le divertissement et le tourisme; et les postes et télécommunications - avec des baisses respectives de 0,46%, 0,06% et 0,05 %. – VNA

Voir plus