Le bonze supérieur Thich Minh Quang prêche la signification de la fête Vu Lan dans le bouddhisme. Photo: VNA

 

Vientiane (VNA) – Chaque année, la communauté des Vietnamiens au Laos célèbre la fête Vu Lan pour exprimer la reconnaissance envers leurs ancêtres et la piété filiale envers leurs parents, mais aussi le patriotisme envers leur pays d'origine.

Cette année, une cérémonie a été organisée le 25 août (15e jour du 7e mois lunaire) dans la pagode Phat Tich à Vientiane pour célébrer la fête Vu Lan et prier pour la prospérité du pays et le bonheur du peuple.

S’exprimant lors de cette cérémonie, le bonze supérieur Thich Minh Quang, membre du Conseil d’administration de l’Eglise bouddhique du Vietnam, chef du Comité de coordination de la coopération Vietnam – Laos dans le bouddhisme, également gérant de la pagode Phat Tich, a prêché la signification de la fête Vu Lan dans le bouddhisme. C'est l'occasion pour les personnes d'exprimer la reconnaissance envers leurs ancêtres et leurs parents, mais aussi envers les morts pour la Patrie, a-t-il expliqué.

Cette année, outre la prière pour la prospérité du pays et le bonheur du peuple, les participants ont réalisé le "lavement des pieds de leurs parents" pour leur exprimer la reconnaissance.

La fête Vu Lan (Ullamban), qui a lieu le 15e jour du 7e mois lunaire, est un évènement bouddhique durant lequel la mère est sauvée de l’enfer. Selon la croyance des Vietnamiens, les ancêtres sont autorisés à retrouver leurs descendants pendant la fête des morts. À cette fête, les Vietnamiens préparent un repas copieux pour les accueillir.

La fête Vu Lan et la fête Xa tôi vong nhân ont le même objectif, celui d’exprimer la reconnaissance des enfants envers leurs parents et leurs ancêtres, suivant la tradition du peuple vietnamien "En buvant de l'eau, on pense à la source".  –VNA