Photo : VNA

 

Hanoï (VNA) – Dès la décision de la Réserve fédérale américaine (FED) de relever les taux d’intérêt le 14 juin, le dollar américain s’est continuellement apprécié pour dépasser le niveau de 23.000 dôngs.

Devant cette situation, la Banque d’Etat a déclaré être prête à intervenir pour assurer la stabilité du marché. Elle a affirmé disposer de suffisamment de moyens pour le faire. Le centre d’opération de la Banque d’Etat a immédiatement diminué le cours de vente du dollar américain pour le ramener à 23.050 dôngs, soit une baisse de 244 dôngs par rapport au niveau connu lors de la séance précédente. Les acteurs du marché ont pu ainsi acheter des dollars à un taux bas.

Dans le passé, la Banque d’Etat avait déjà diminué le cours de vente du dollar américain à certains moments où le taux de change subissait des tensions. Cette réaction avait aidé à rétablir la stabilité sur le marché. Cette fois, les fluctuations s’avèrent les mêmes. La montée des cours du dollar américain affichés par les banques a tendance à ralentir après les mesures de la Banque d’Etat.

Le gouverneur de la Banque d’Etat, Le Minh Hung, a affirmé que ces fluctuations avaient été déjà prévues dans des scénarios élaborés par la banque centrale vietnamienne en début d’année. Elles sont dues principalement à l’appréciation du dollar américain sur le marché international.

Fin juin, le marché des changes était toujours stable. Au premier semestre, la Banque d’Etat a acheté 11 milliards de dollars, portant les réserves de change à plus de 63,5 milliards de dollars. Les mesures prises par le gouvernement et la Banque d’Etat ont permis de consolider la confiance en le dông vietnamien et d'assurer la stabilité du marché des changes.

Après l’entrée en vigueur des droits de douane américains de 25% sur 34 milliards d’importations chinoises, « la plus grande guerre commerciale de l’histoire économique » entre les Etats-Unis et la Chine a été déclarée. La Chine a annoncé ses mesures de représailles aux Etats-Unis. Les tensions commerciales entre ces deux grandes puissances économiques pourraient durer et affecter fortement le commerce mondial. Il s’agira d’une grande tension pour la gestion des taux de change au deuxième trimestre. Selon des spécialistes, avec des réserves record, la Banque d’Etat est capable d’intervenir si nécessaire.

Pham Thanh Ha, directeur du Département de la politique monétaire de la Banque d’Etat, a affirmé que la banque centrale continuerait de surveiller de près la situation et les effets du relèvement des taux d’intérêt de la FED, ainsi que les relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, les réactions des banques centrales européenne et japonaise, afin de prendre les mesures appropriées. La Banque d’Etat est prête à vendre des devises étrangères et à intervenir sur le marché, a déclaré Pham Thanh Ha. -VNA