Hanoi (VNA) – La 17e Journée de la poésie vietnamienne a eu lieu du 16 au 21 février, parallèlement à la 4e Conférence internationale sur la promotion de la littérature vietnamienne et au 3e Festival international de poésie.

Les trois événements qui se sont déroulés à Hanoi, Ha Long et Bac Giang (Nord) ont attiré 200 poètes, écrivains, traducteurs, éditeurs et spécialistes des communications de 46 pays et territoires.

La 17e Journée de la poésie, un événement pour promouvoir la littérature vietnamienne à l’étranger. Photo : VNA

 

«Fleuves et montagnes sur les épaules», tel était le thème de la Journée de la poésie vietnamienne 2019, un thème qui se voulait être un appel à la responsabilité de chaque citoyen vis-à-vis de l’édification et de la défense nationales.

Les œuvres présentées étaient justement centrées sur les frontières, les îles et la mer du pays, et plus spécialement sur le 40e anniversaire de la guerre de défense de la frontière du Nord (1979-2019). 

Cette journée ou plutôt ces journées placées sous le signe des belles-lettres ont également été marquées par la 4e Conférence internationale sur la promotion de la littérature vietnamienne et par le 3e Festival international de poésie. 

«Lors des séminaires organisés à cette occasion, les participants se sont entendus sur la nécessité de trouver des solutions destinées à présenter les œuvres les plus représentatives de la littérature vietnamienne au monde», a indiqué Huu Thinh, président de l’Association des écrivains vietnamiens.

«Les participants étrangers ont manifesté un très réel intérêt pour notre littérature et en fonction de leurs suggestions, nous allons élaborer un plan de promotion internationale des valeurs littéraires vietnamiennes», a-t-il fait savoir.

A cette occasion, l’Association des écrivains vietnamiens a fait publier trois œuvres : «Une anthologie de 10 siècles de littérature vietnamienne» de Phong Lê, un recueil d’œuvres de 44 poètes intitulé «Fleuves et montagnes sur les épaules», et un recueil de nouvelles de 22 écrivains contemporains, le tout en version bilingue vietnamien-anglais.

Ces œuvres ont naturellement été distribuées aux invités étrangers qui ont pu, s’ils le souhaitaient, contacter l’auteur ou les auteurs qui leur plaisaient en vue d’une éventuelle publication à l’international. Les délégués vietnamiens et étrangers ont aussi eu l’occasion d’échanger entre eux et avec des étudiants, a ajouté Huu Thinh.

«Les rencontres qui ont eu lieu au Temple de la Littérature, à l’Ecole normale supérieure ou à l’Université culturelle de Hanoi ont été chacune une fête où des poètes venus d’horizons différents ont eu l’occasion de se présenter leurs œuvres les uns aux autres. Le Vietnam est devenu, en l’espace de quelques jours, le point de convergence de la poésie mondiale», a-t-il estimé.

Kim Soo-seul, une poétesse sud-coréenne, a gardé un souvenir indélébile de cette Journée de la poésie. «Le Vietnam est un beau pays et sa Journée de la poésie est un événement majeur qui réunit des poètes de part le monde. Votre pays nous a donné l’occasion d’échanger des points de vue sur le développement de la littérature mondiale», a-t-elle affirmé.

La Journée de la poésie est un événement annuel organisé autour du 15e jour du premier mois de l’année lunaire. 2019 marque sa 17e édition qui, vous l’aurez compris, a été plus internationale que les précédentes. – VOV/VNA