Hanoi, 24 avril (VNA) - Les déchets plastiques constituent actuellement une question épineuse dans le monde entier dont le Vietnam. La sensibilisation et la communication sur ce sujet sont primordiales.

Denise Stilley, chargée de la communication de WWF, s’exprime lors de l’ouverture de l’événement, le 23 avril à Hanoï.

Un atelier de formation en journalisme de deux jours concernant l’environnement et les déchets plastiques s’est ouvert mardi matin 23 avril à Hanoï.

Une vingtaine de journalistes vietnamiens y ont participé. Cette manifestation est organisée par le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement, en collaboration avec le Fonds mondial pour la nature (World Wildlife Fund - WWF) et la Compagnie d’assurances Prudential.

À cette occasion, journalistes et experts ont échangé sur la situation et les solutions possibles, et ont proposé des campagnes de communication de long terme au service de la protection de la nature. "Cet atelier de formation me permet de rencontrer et d’échanger avec mes collègues, ainsi que de mieux comprendre les politiques actuellement mises en place. C’est une bonne occasion pour améliorer ma technique de recherche et d’écriture", a assuré Mai Liên, journaliste à la Radio du Vietnam.

D’après Nguyên Thành Lam, chef du Département de gestion des déchets, relevant du Département général de l’environnement, de nombreuses solutions ont été proposées afin de réduire l’usage de sacs plastiques. Plus précisément, en avril 2013, la décision gouvernementale N°582 a pour but de réduire les sacs plastiques de 65% dans les supermarchés et centres commerciaux d’ici 2020 (par rapport à 2010). Pour sa part, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a approuvé l’amendement de la Stratégie nationale sur la gestion des déchets solides jusqu’en 2025 et de vision 2050.

Formation ẹn journalisme sur l’environnement et les déchets plastiques, les 23 et 24 avril à Hanoï.



Lutte contre les sacs plastiques

Fin 2018, le projet "Pour une communauté sans sacs plastiques" a été mis en place par WWF et Prudential au début à Hanoï et Hô Chi Minh-Ville. Pour la phrase 2018-2021, il bénéficie d’un fonds d’investissement de près de 5,5 milliards de dôngs.

"Ce projet vise à conscientiser la population, à éduquer au sein des écoles, ainsi qu’à inciter les compagnies à réduire l’usage de sacs plastiques", a informé Denise Stilley, chargée de communication de WWF.

Près de 200.000 employés et volontaires venus de plus de 350 filiales de de Prudential Vietnam doivent participer aux activités d’élaboration des plans d’action.

Quelque 500 milliards de sacs plastiques en 2018

Selon les statistiques du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement, les ordures plastiques concernent environ de 5% à 10% des ordures quotidienne. Hanoï et Hô Chi Minh-Ville jettent environ 80 tonnes d’articles et de sacs plastiques par jour.

Un rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement (United Nations Environment Programme - UNEP) a montré qu'environ 500 milliards de sacs plastiques avaient été utilisés en 2018. Au cours des 50 dernières années, la quantité de plastique a été multipliée par 20. - CVN/VNA