Jakarta, 25 février (VNA) - La part du secteur agricole dans le produit intérieur brut (PIB) indonésien a considérablement augmenté pour représenter près de la moitié du budget de l'État depuis l'entrée en fonction du président Joko Widodo en octobre 2014.

Le ministre indonésien de l'Agriculture, Andi Amran Sulaiman. Photo: Antara

 

Selon le ministre indonésien de l'Agriculture, Andi Amran Sulaiman, au début du mandat du président Joko Widodo, le PIB du secteur agricole, qui n’était que de 900 milliards de roupies (64,3 milliards de dollars), a atteint 1.460 milliards de roupies (104,3 milliards de dollars) en 2018.

L'augmentation du PIB indonésien est indissociable des programmes comme des efforts du président Joko Widodo. L'administration actuelle s'est engagée à voir les agriculteurs mener une vie prospère et leurs revenus continuer d'augmenter.

La croissance du PIB indonésien est liée à l'augmentation des exportations de produits agricoles,dont le mangoustan, qui a grimpé jusqu'à 300%.

Selon un rapport de l’Agence centrale des statistiques (BPS), l'économie indonésienne a enregistré une croissance de 5,17% en 2018. Il s'agit de la  croissance annuelle la plus élevée enregistrée par ce pays depuis cinq ans.

Le taux de pauvreté a été réduit à 9,66% en septembre 2018, en baisse de 0,46% sur un an. Le nombre de pauvres a été ramené à 25,67 millions  en septembre 2018, en baisse de 0,91 million en glissement annuel. -VNA