Hô Chi Minh-Ville, 27 mars (VNA) - L’agence de police d’enquête de la Police de Hô Chi Minh-Ville a décidé d’engager une poursuite judiciaire pour violation des règles relatives à la prévention et à la lutte contre les incendies, au lendemain de l’incendie de l’immeuble Carina Plaza qui a fait 13 morts et 90 blessés.
 
D’épaises langues de fumée noire jaillissaient du bâtiment incendié. La plupart des victimes ont péri intoxiqués par des fumées. Photo: baotintuc.vn

Les éléments de l’enquête montrent que l’incendie a été provoqué vendredi 23 mars par un incident d’une motocyclette garée dans le sous-sol, a fait savoir tard lundi 26 mars le colonel Nguyên Si Quang, chef du bureau d’état-major et porte-parole de la Police de Hô Chi Minh-Ville.

Il a fait savoir que les enquêteurs ont exclu la piste criminelle dans ce pire sinistre depuis des années dans la mégapole du Sud, et que des informations détaillées seront publiées lors de la conférence de presse périodique du comité populaire municipal prévue jeudi 29 mars.

Le feu a surpris dans leur sommeil les habitants de l’édifice haut standing sis No.1648 rue Vo Van Kiêt, dans le 8e arrondissement. Les flammes, la chaleur et les fumées toxiques se sont rapidement propagés, piégeant des centaines de personnes qui se sont précipitées vers les sorties de secours ou le toit du bâtiment pour crier au secours.

Il a fallu plus de 200 sapeurs-pompiers, 34 véhicules et plus d’une heure de combat contre les flammes pour venir à bout du pire incendie depuis plusieurs années dans la mégapole du Sud. – VNA