IDE : une nouvelle physionomie privilégiée en 2011

Développer les infrastructures et les hautes technologies, l'industrie auxiliaire et la fabrication de produits d'exportation compétitifs, telles sont les priorités en matière d'attrait de l'investissement direct étranger (IDE) en 2011 que s'est fixé le ministère du Plan et de l'Investissement.

Développer les infrastructures et les hautes technologies, l'industrie auxiliaire et la fabrication de produits d'exportation compétitifs, telles sont les priorités en matière d'attrait de l'investissement direct étranger (IDE) en 2011 que s'est fixé le ministère du Plan et de l'Investissement.

La définition de telles priorités est également en relation étroite avec la mise en oeuvre d'un ensemble de mesures destiné à améliorer l'évaluation et la gestion des grands projets particulièrement importants pour le développement socioéconomique national, et ce, sur le plan quantitatif comme qualitatif.

Ainsi, les grands projets, tels ceux, et entre autres, nécessitant un important foncier, présentant de grands risques de pollution de l'environnement, ou consommant en grand volume de ressources naturelles comme minerais ou énergie, seront examinés de manière approfondie au regard de leur efficience en terme de développement durable, en particulier de respect de l'environnement, a annoncé le vice-ministre du Plan et de l'Investissement, Dang Huy Dong.

S'ils ne satisfont pas aux critères en ce domaine, ils ne recevront pas la licence d'investissement, a-t-il affirmé lors d'une interview accordée au journal ''Dâu Tu'' (Investissement).

Par ailleurs, afin que les capitaux issus d'IDE fassent l'objet d'un décaissement suffisant et opportun, le ministère du Plan et de l'Investissement compte mener une promotion de l'investissement dans les régions, branches et secteurs spécifiques afin de mieux exploiter les potentiels et atouts du pays.

Le Vietnam s'est fixé pour objectif d'attirer les projets d'IDE de groupes internationaux afin de soutenir le pays dans son intégration à un marché mondial de valeur ajoutée.

M. Dong a qualifié de ''positif'' le fait que certains projets d'IDE au Vietnam aient réduit leurs capitaux et changé l'objet de leurs investissements depuis quelques temps.

Ceux qui recherchent une main-d'oeuvre de faible coût commenceront à se délocaliser dans d'autres pays lorsque le Vietnam ne répondra plus à leurs critères. En revanche, la présence de groupes tels que Samsung ou Intel... permettra de plus en plus l'investissement dans les hautes technologies au Vietnam, un secteur économiquement durable, a affirmé Dong.

Le ministère du Plan et de l'Investissement élaborera courant février, en coordination avec son homologue de l'Agriculture et du Développement rural, une politique d'attrait de l'IDE dans les secteurs de la transformation et de l'export de produits aquatiques, prévoyant notamment un régime fiscal privilégié. Une mesure analogue pour l'industrie auxiliaire sera de même appliquée conjointement avec le ministère de l'Industrie et du Commerce.

Le ministère du Plan et de l'Investissement s'est fixé pour objectifs annuels d'attirer 20 milliards de dollars de nouveaux IDE et de décaisser des capitaux issus des IDE de l'ordre de 11 à 11,5 milliards de dollars.-AVI

Voir plus