Hô Chi Minh-Ville (VNA) - Le secrétaire du Comité du Parti communiste du Vietnam (PCV) de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thiên Nhân, a exprimé vendredi 16 mars son souhait que le Fonds monétaire international (FMI) continue de soutenir la ville dans le traitement des problèmes liés au développement urbain.
 
Le secrétaire du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thiên Nhân (à droite) et le chef du département Asie et Pacifique du FMI, Alex Mourmouras, le 16 mars à Hô Chi Minh-Ville. Photo : VNA

Recevant le chef du département Asie et Pacifique du FMI, Alex Mourmouras, Nguyên Thiên Nhân a indiqué que Hô Chi Minh-Ville rencontrait des difficultés dans la préparation des ressources financières pour la construction d’infrastructures urbaines.

Qualifiant d’une nécessité l’engagement du secteur privé dans le développement des infrastructures de transport, la ville souhaite obtenir l’aide du FMI pour organiser des séminaires et des études liés au partenariat public-privé (PPP), a-t-il dit.

Nguyên Thiên Nhân a également fait part du projet de transformer la mégapole du Sud en une ville intelligente et un centre économique et financier du pays et de la région.

Il a proposé au FMI de fournir des conseils et assistances à Hô Chi Minh afin d’élaborer un plan de construction de son centre financier tout en partageant des expériences en matière de mobilisation des ressources du secteur privé, des entreprises et des scientifiques pour son développement socio-économique.

De son côté, le chef du département Asie et Pacifique du FMI a affirmé que le FMI attachait de l’importance à la coopération avec le Vietnam, y compris avec Hô Chi Minh-Ville. Il a exprimé son intérêt pour le programme de construction de ville intelligente de la ville.

L’institution est prête à fournir son soutien technique et son expertise pour aider Hô Chi Minh-Ville à organiser des séminaires et des études sur le développement des infrastructures de transport urbain et à traiter des questions liées aux investissements publics, à la gestion budgétaire, à l’augmentation des revenus locaux et aux dépenses budgétaires.

Alex Mourmouras a déclaré que Hô Chi Minh-Ville et le FMI pourraient se coordonner avec la Banque d’Etat du Vietnam, des universités et des instituts pour organiser des ateliers sur le développement des ressources humaines de haute qualité, le soutien aux start-up innovantes, la cybersécurité et les impacts de l’automatisation sur la main-d’œuvre et le développement économique. – VNA