Hanoi: priorité à la stabilité des prix des marchandises

 Après le Têt lunaire, le prix de nombreuses marchandises de première nécessité est en hausse. Une situation qui oblige à poursuivre le Programme de stabilisation des prix des marchandises pour favoriser la production, le commerce et surtout la vie des habitants.
 Après le Têt lunaire, le prix de nombreuses marchandises de première nécessité est en hausse. Une situation qui oblige à poursuivre le Programme de stabilisation des prix des marchandises pour favoriser la production, le commerce et surtout la vie des habitants.

Selon le Service de l'industrie et du commerce de Hanoi, la valeur totale des marchandises vendues à Hanoi a atteint en 2010 plus de 885 milliards de dôngs, soit une hausse de 30,5% en comparaison avec 2009. Le marché de la capitale a été très animé à la fin de l'année, notamment avant le Têt traditionnel.

L'évolution positive du marché est le fruit d'une bonne direction de la part du Comité populaire municipal et des efforts des entreprises. Les services compétents ont intensifié les contrôles et la surveillance pour sanctionner les abus.

La cause principale de la stabilisation du marché est l'application du Programme de stabilisation des prix. Hanoi a ainsi prélevé 400 milliards de dôngs sur son budget pour les entreprises ayant accepté de stocker des produits de première nécessité comme riz, viande, huile, fruits, légumes... Ces entreprises doivent respecter des réglementations strictes. Par exemple, elles doivent vendre les marchandises à des prix inférieurs de 10% à ceux du marché en cas de hausse subite des prix.

Le Programme de stabilisation des prix a vu la participation enthousiaste de la plupart des entreprises. La Compagnie générale du commerce de Hanoi a organisé plusieurs dizaines de ventes de marchandises à la campagne, notamment neuf foires aux produits du Têt organisées en même temps dans les districts de Hanoi. Les produits ont été vendus à des prix égaux ou inférieurs à ceux du marché, avec une qualité assurée. L'offre et la demande ont été équilibrées, évitant toute flambée des prix.

Mais la réalisation du Programme de stabilisation du prix a montré des limites. Ainsi, le prix des marchandises n'a pas été réglé comme souhaité car les marchandises stockées n'ont pas toujours satisfait à la demande des habitants. En plus, les entreprises participantes n'ont mis l'accent que sur le marché intra-muros et ont négligé les zones rurales. Ou elles n'ont pas bien préparé la quantité de marchandises pour les foires à la campagne.

Des dizaines de provinces souhaitent faire des échanges d'expériences avec Hanoi. "Afin que ce programme soit plus efficace, le Service municipal de l'industrie et du commerce est en train d'élaborer un nouveau programme de stabilisation des prix qui resserre les réglementations pour les entreprises participantes", fait savoir Nguyên Van Dông, directeur adjoint du Service de l'industrie et du commerce de Hanoi. Les mesures de sanction, les contrôles seront intensifiés pour une meilleure responsabilité des entreprises. -AVI

Voir plus