Le village de la céramique de Bat Tràng (Hanoï), une destination incontournable de nombreux touristes étrangers.

Hanoi (VNA) - Le tourisme communautaire est un atout et apporte de nombreux intérêts aux habitants locaux. Baptisée "La terre aux cent métiers", Hanoï possède un grand potentiel pour le développement du tourisme. La création des organisations professionnelles dans les villages de métier est une des solutions pour maintenir le développement durable de ce secteur.

Depuis longtemps, des noms comme le village de fabrication de broderie Quât Dông (district de Thuong Tin), de peignes en ivoire de Thuy Ung, de céramique de Bat Tràng ou celui de la soie de Van Phuc... sont plus que connus. Les célèbres jardins de fleurs de Hanoï tels que Bach Nhât, Thuong Uyên, Hiêp Vu, Nhât Tân sont des destinations incontournables le temps d’un week-end. Ce type de voyage permet aux habitants de ces localités de disposer d'une source de revenu supplémentaire, en fournissant aux touristes certains services comme la vente de produits, la présentation de jeux folkloriques ou encore en faisant le guide touristique.

"Les autorités de la capitale apprécient le rôle des habitants dans la création d’un environnement touristique attractif. Leur contribution n’est pas négligeable dans la préservation des héritages. Chaque habitant peut s’improviser guide pour promouvoir la culture et l’histoire de sa localité", a affirmé Trân Duc Hai, directeur du Service du tourisme de Hanoï.

Le Docteur Vu An Dân, chef du département du tourisme Université ouverte de Hanoï s’est dit d’accord avec cette idée. "En participant à ces activités, les habitants bénéficient ainsi de plusieurs avantages et cela les encourage à valoriser les différentes identités nationales, à protéger l’environnement et à maintenir la sécurité des sites…", a-t-il insisté.

Nécessité des plans de développement

Selon Nguyên Tiên Cuong, propriétaire d’un jardin de 3 ha à Nhât Tân, l’exploitation des services touristiques dans les jardins est rentable mais n’est pas encore professionnelle. Les patrons des jardins mobilisent leurs proches, leurs amis pour la décoration, la vente des aliments et la surveillance des véhicules des clients. Cependant pour bien profiter des atouts de la localité, il est nécessaire de fonder une organisation professionnelle afin de perfectionner les services touristiques.

"Il faut mettre en place de bonnes stratégies. Chaque communauté d’habitants doit fonder une commission pour assurer les intérêts de tous, créer de bons produits en coopérant avec les voyagistes et les autorités. La bonne liaison entre ces derniers stimulera le développement des villages de métiers" a déclaré, M. Dân.

En énumérant plusieurs exemples, il a mis l’accent sur les atouts de chaque membre. Si une famille possède une belle maison par exemple, elle peut ainsi facilement "développer le tourisme dit du +homestay+" (Le séjour chez l'habitant), et ceux qui ont un jardin peuvent l’exploiter en service de visite de jardins, entre autres.

En outre, les organisations administratives et les autorités doivent élaborer des politiques encourageant les habitants à promouvoir et préserver leurs villages de métiers ainsi que leurs valeurs culturelles et artistiques.

Dans les temps à venir, le Service du tourisme de Hanoï en coopération avec les entreprises et les autorités locales, établiront des modèles de tourisme communautaires aux normes des villages-métiers et renforceront leur organisation afin d’améliorer les connaissances touristiques en faveur des habitants. -CVN/VNA