Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc. Photo: VNA

Hai Duong (VNA) – Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a dialogué pour la première fois avec des paysans du Vietnam dans une rencontre intitulée «Lever les obstacles, promouvoir la force et poursuivre 30 ans de Renouveau », organisée dans la province de Hai Duong (Nord) par le Comité populaire provincial et l’Association des paysans du Vietnam.

Nguyen Xuan Phuc a souligné les résultats obtenus par le secteur agricole, notamment la stabilité des débouchés, l’augmentation des exportations de produits agricoles, l’amélioration du niveau de vie des paysans.

Selon le Premier ministre, le Vietnam dispose de nombreux potentiels pour se développer. Le gouvernement, de concert avec les paysans, cherche toujours des mesures pour lever les difficultés, stimuler l’agriculture et améliorer le niveau de vie des paysans. Le gouvernement s’efforce de chercher des débouchés pour les produits agricoles vietnamiens, a-t-il ajouté, insistant sur l’importance de la transformation et de l’étude de marché. Il a souhaité que les entreprises accélèrent la construction d’usines de transformation pour rehausser la valeur des produits vietnamiens.

Lors du dialogue, les paysans et entrepreneurs ont ​confié leurs difficultés, notamment les ressources de fonds. Ils ont souhaité que le gouvernement promulgue des politiques d’assistance, dont des prêts ​ à bas taux d’intérêt.

Selon Dao Minh Tu, vice-gouverneur de la Banque d’Etat, les difficultés qui se posent pour les paysans et entrepreneurs dans l’accès aux fonds sont dues au manque d’informations et à l’usage inefficace des prêts, entraînant des créances douteuses.

Concernant les fonds, le vice-ministre des Finances Huynh Quang Hai a annoncé qu’en 2017, le ministère a accordé 600 milliards de dongs aux activités du Fonds d’assistance aux paysans. Le ministère a demandé au gouvernement d’augmenter la somme en faveur du fonds et à l’Association des paysans du Vietnam de la distribuer rationnellement.

En conclusion, Nguyen Xuan Phuc a souligné que le Parti et l’Etat considéraient toujours l’agriculture et la campagne comme des secteurs très importants ​nécessitant d'être soutenus et développés. Il faut développer l’agriculture et la campagne, édifier la Nouvelle ruralité, former ​des paysans maîtrisant les sciences et techniques. Aussi a-t-il a demandé aux ministères, secteurs et localités de renforcer la réforme administrative et l’amélioration de l’environnement d’investissement  dans l’agriculture et la campagne. Il a demandé également à la Banque d’Etat et aux organisations de crédit de favoriser l’accès aux fonds des paysans et entrepreneurs. -VNA