Ha Tinh: la police arrête 16 éléments malveillants

La police de la province de Ha Tinh (Centre) a mis en examen et placé en garde à vue 16 personnes impliquées dans de récents troubles à l'ordre public dans la zone économique de Vung Ang.
La police de la province de Ha Tinh (Centre) a mis en examen et placé en garde à vue 16 personnes impliquées dans de récents troubles à l'ordre public dans la zone économique de Vung Ang.

Ces personnes ont ensuite été mises en examen sur le chef de trouble à l'ordre public ayant entraîné des dommages physiques et matériels intentionnels à des tiers, notamment des destructions et vol de biens privés, a déclaré le 18 mai le colonel Bui Dinh Quang, chef adjoint de la police provinciale.

Auparavant, la police locale a également ouvert une procédure judiciaire dans l'affaire de trouble public dans le port en eau profonde Son Duong Formosa, dans la zone économique de Vung Ang, le 14 mai dernier.

Les services compétents de la province procèdent à de nouvelles enquêtes et encouragent les gens à remettre des images et des vidéoclips sur ces incidents pour les besoins des procédures afin de juger leurs auteurs conformément à la loi.

Beaucoup d'experts et de travailleurs étrangers sont sortis de l'hôpital le 17 et 18 mai. Ils ont exprimé leurs remerciements aux médecins et aux infirmières des hôpitaux de Ha Tinh pour leurs soins.

Les travailleurs étrangers et nationaux du projet Formosa ont repris leur travail de manière normale.

Ces derniers jours, sur le site de ce projet, les travailleurs vietnamiens et étrangers sont en effet retournés au travail sous la protection des forces compétentes.

Le 14 mai, un défilé dans la zone économique de Vung Ang protestant contre «l'implantation illégale par la Chine d'une plate-forme de forage en pleine zone économique exclusive du Vietnam" s'est transformée en émeutes contre ces experts et travailleurs étrangers.

Profitant de la situation, certaines personnes ont mis le feu aux maisons des travailleurs étrangers et volé leurs biens, des machines et autres équipements de leur entreprise.

La province a mobilisé 600 policiers et militaires pour disperser la foule et transférer les travailleurs étrangers dans des endroits sûrs. -VNA

Voir plus