Photo : VTV

 

Hanoï (VNA) - Les exportations nationales de riz vers le Bangladesh ont été multipliées par 90,8 en volume et 61,6 en valeur ; et celles vers l'Indonésie, 291 en volume et 269 en montant.

Selon les données du Département des douanes, le Vietnam a exporté en mai 673.700 tonnes de riz pour 391,38 millions de dollars, en hausse de 5,9% en volume et de 7,4% en valeur sur un an, portant le montant total des cinq premiers mois à 2,96 millions de tonnes et 1,5 milliard de dollars, en hausse de 25,7% en volume et de 42,6% en valeur en glissement annuel.

La Chine est demeurée le premier importateur de riz vietnamien avec, entre janvier et mai, plus de 844.000 tonnes pour plus de 449 millions de dollars, en baisse de 21,3% en volume et de 7,9% en valeur en un an.

L’Indonésie a été le 2e marché à l’export du riz vietnamien avec plus de 596.000 tonnes et plus 280 millions de dollars, soit 219 fois de plus en volume et de 269 fois en valeur par rapport à la même période de l’année dernière. Elle était suivie par la Malaisie, 273.000 tonnes et 122,4 millions, en progression de 177,6% en volume et de 177,6% en valeur.

En particulier, les exportations de riz vers l’Irak ont été multipliées par 18,7 en volume et 25,7 en valeur par rapport à la même période de l'année dernière, atteignant 150.000 tonnes, soit 85,56 millions de dollars.

Avec seulement 3.994 tonnes et 1,57 million de dollars, les exportations de riz vers le Bangladesh ont été multipliées par 90,8 en volume et 61,6 en montant par rapport à la même période de 2017.

En plus de ces trois marchés que sont l’Irak, l'Indonésie, et le Bangladesh, le volume de riz exporté a bien progressé en Turquie, + 813,8% avec 4.377 tonnes, en France, +294,4%, 710 tonnes, aux États-Unis, +135,9%, 26.268 tonnes, en Pologne, +75,4%, 1.110 tonnes.

En revanche, une forte baisse a été observée sur des marchés tels Brunei, Belgique, Sénégal, Chili, Angola et Ukraine.-CPV/VNA