Bùi Thi Thu Thao, médaillée d’or au saut en longueur aux 18es Jeux asiatiques, en Indonésie. Photo: VNA/CVN

Hanoï (VNA) - Le sport vietnamien a obtenu de bons résultats ces dernières décennies grâce à des formations de meilleure qualité, permettant de réduire les écarts par rapport à d’autres pays, d’Asie et du reste du monde. Les femmes sportives, de "braves guerrières" comme les surnomment leurs collègues masculins, ont joué un rôle majeur dans l’ascension du sport national.

Aux 29es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games) organisés en Malaisie en 2017, les Vietnamiennes ont remporté 35 médailles d'or sur un total de 58, permettant maintenir le pays dans le top 3 au classement final par nations. Particulièrement, les athlètes femmes ont écrit une nouvelle page de l’histoire de ces jeux, en prenant la tête au classement par nations, devant la Thaïlande, connue pour être sans rival depuis 1989, avec 13 médailles d'or sur les 17 de la délégation vietnamienne.

En outre, les Vietnamiennes ont également gagné beaucoup de médailles et de records ces derniers temps, aux Jeux asiatiques, Jeux olympiques et Championnats du monde, améliorant au passage la visibilité et le prestige du sport national sur la scène internationale.

Grandes contributions

Certainement, les amateurs de sport vietnamiens ne peuvent pas oublier les images de la taekwondoka Trân Hiêu Ngân qui décrocha la première médaille d'argent du Vietnam à des Jeux olympiques, ceux de Sydney en 2000.

Hiêu Ngân inspira de nombreuses sportives, dont Vu Bich Huong, Vu Thi Huong, Truong Thanh Hang, Nguyên Thi Thu Cuc et Bùi Thi Nhung (athlétisme), Phan Thi Hà Thanh (gymnastique), Nguyên Trong Bao Ngoc, Vu Kim Anh, Nguyên Hoàng Ngân (karaté), Nguyên Thi Thiêt (haltérophilie), Hoàng Ngoc (tir)...

La nageuse Nguyên Thi Anh Viên, quadruple détentrice du titre de Meilleur sportif vietnamien. Photo: VNA/CVN


La nageuse Nguyên Thi Anh Viên a créé la sensation en remportant deux médailles d’or, une d’argent aux 5es Jeux asiatiques des sports en salle et arts martiaux (AIMAG 5), avec à la clé un record de ces jeux, sans compter huit médailles d’or, deux d’argent et trois records aux 29es SEA Games. Cette nageuse originaire de Cân Tho (Sud) a également été désignée "Meilleur sportif vietnamien 2017".

On peut aussi citer Bùi Thi Thu Thao, médaillée d’or au saut en longueur aux 18es Jeux asiatiques (ASIAD 18) disputés en Indonésie, la cycliste Nguyên Thi Thât sacrée championne d’Asie. Ou Nguyên Thi Ngoc Hoa, avec son club Bangkok Glass, qui a remporté le Championnat d’Asie de volley-ball féminin.

Enfin, l’équipe du Vietnam de football féminin a obtenu de nombreux succès aux SEA Games, en remportant l'or à cinq reprises, à égalité avec la Thaïlande. À noter que le Onze masculin n'a jamais réussi à s'imposer en finale, échouant toujours au pied de la plus haute marche du podium.

Selon Nguyên Trong Hô, directeur du Département des sports de haut niveau 2, la grande contribution des femmes à la prospérité du sport vietnamien est reconnue et appréciée. Les femmes ne sont pas seulement assidues sur les terrains d’entraînement, mais aussi lors des compétitions. Elles sont toujours prêtes à donner le maximum d’elles-mêmes, pour leur carrière mais aussi pour le prestige du sport vietnamien. Talent, passion, courage et persévérance, telles sont leurs atouts.-CVN/VNA