Hanoï (VNA) - L’accord de libre-échange Vietnam-UE (EVFTA) dont le Vietnam est signataire permettra un essor du secteur national de la chaussure et du cuir en 2018.

Photo: vccinews.vn

Une croissance à deux chiffres en 2017

En 2017, la filière de la chaussure et du cuir du Vietnam a atteint un chiffre d’affaires à l’exportation de 17 milliards de dollars, +10% par rapport à 2016.

Avec 34% du total, les États-Unis ont conservé leur trône. Selon les experts, le fait que Nike ait maintenu un nombre stable de commandes ​auprès de 70 usines au Vietnam pendant l’année 2017 a constitué l’élément principal contribuant à ce bon résultat.

L’UE a représenté 30% du total des exportations nationales de ces produits, qui y représentent 11% des parts de marché. «Après un creux dû à l’annonce du Brexit, les importateurs britanniques de chaussures ont repris leurs commandes vers le Vietnam. Cela est très important car la Grande-Bretagne est l’un des premiers débouchés pour les chaussures "Made in Vietnam" au sein de l’UE», a fait savoir Phan Thi Thanh Xuân, secrétaire générale de l’Association nationale du cuir et de la chaussure.

Les exportations nationales de ces produits vers la République de Corée, le Japon, la Chine… ont aussi connu de bons résultats.

De belles perspectives pour 2018

L’accord de libre-échange Vietnam-UE (EVFTA) dont le Vietnam est signataire permettra un essor du secteur national de la chaussure et du cuir en 2018. Photo: kinhtevadubao.vn
 

Évaluant les perspectives d’exportation de ce secteur en 2018, Phan Thi Thanh Xuân a estimé qu’il devrait poursuivre sur sa lancée grâce à des conditions favorables que sont, primo, l’accord de libre-échange Vietnam-UE (EVFTA) qui, lorsqu’il sera signé et ratifié, permettra aux chaussures de sport du Vietnam - qui représentent deux tiers du total des chaussures de toutes catégories exportées par le pays dans l’UE - de bénéficier immédiatement d’une exemption de taxe douanière. Situation identique pour les sacs en cuir.

Secundo, les États-Unis sont en train d’impulser le processus d’adoption d’un nouveau projet de loi sur la taxe douanière, selon lequel de nombreuses lignes de marchandises importées aux États-Unis bénéficieraient d’une réduction de taxe douanière. Des dizaines de types de chaussures et de produits en cuir en provenance du Vietnam pourraient en bénéficier.

Tertio, un nombre croissant d’entreprises domestiques accordent la priorité à la diversification de leurs produits et à la recherche de nouveaux débouchés. "Et cette tendance va se confirmer dans le futur", a prévu Phan Thi Thanh Xuân.

Selon les experts, l’intégration élargie à l’international a ouvert de belles opportunités pour ce secteur vietnamien, parmi lesquelles l’attraction de grandes marques internationales s’accompagnant d’un flux de capitaux et de technologies avancées. Une immense opportunité mais aussi un défi majeur pour les entreprises domestiques, qui les obligent à se renouveler pour mieux répondre aux commandes étrangères. Ce n’est qu’ainsi que ce secteur national pourra se développer de manière durable. -CPV/VNA