Photo: VNA

Hanoi (VNA) – Entre janvier et novembre, les exportations des produits sylvicoles ont atteint 8,49 milliards de dollars (+16,6% en variation annuelle), dont 8,2 milliards rapporté par le bois et ses produits dérivés (+17,5%), selon le Département général de la foresterie du ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

En même temps, le secteur sylvicole a affiché un excédent commercial de 6,4 milliards de dollars. Cette année, ses exportations devraient atteindre 9,3 milliards de dollars dont neuf milliards des exportations de bois et produits dérivés.

En novembre, les exportations de bois et produits dérivés se sont estimées à 937 millions de dollars. Les marchés principaux étaient les Etats-Unis, la Chine, le Japon et la République de Corée, représentant à eux quatre 79,6% des exportations vietnamiennes.

En onze mois, les importations de ce produit ont atteint 2,09 milliards de dollars (+6,2%).

La filière bois vietnamienne place tant d’espoir dans l’Accord global et progressiste de partenariat transpacifique (CPTPP) qui a été signé le 8 mars. Les opportunités de développement s’avèrent énormes car plusieurs droits de douane seront ramenés à zéro une fois l’accord entré en vigueur.

Le secteur sylvicole doit contrôler les sources de premières matières et favoriser la réception du certificat de bois durable du Conseil de Soutien de la Forêt (Forest Stewardship Council-FSC) pour améliorer la compétitivité des produits vietnamiens.

Par ailleurs, les organes étatiques doivent aider les entreprises domestiques à améliorer leur compétitivité et à faire face à l’afflux des investissements des entreprises chinois dans le contexte des tensions commerciales Chine – Etats-Unis.

Pour leur part, les entreprises vietnamiennes doivent améliorer la conception de leurs produits et se renseigner sur les besoins des marchés importants comme l’Union européenne, les Etats-Unis et le Japon. -VNA