Photo: VNA

Bac Ninh (VNA) - Les autorités de la province de Bac Ninh envisagent de rédiger un dossier sur l'art populaire des estampes de Dong Ho dans le but d'obtenir sa reconnaissance par l'UNESCO en tant que patrimoine mondial immatériel nécessitant une sauvegarde urgente.

Cette proposition du Comité populaire a été ratifiée par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme. Le Département provincial de la Culture, des Sports et du Tourisme a été chargé de collaborer avec les organismes concernés pour achever le dossier avant qu'il ne soit soumis au Comité populaire provincial pour approbation.

La reconnaissance des estampes de Dong Ho comme patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente devrait avoir un impact important sur la préservation et la promotion de ce savoir-faire séculaire.

Le Vietnam compte actuellement 12 éléments culturels inscrits sur la liste des patrimoines culturels immatériels mondiaux:  Nha Nhac (Musique de cour), l'Espace culturel des gongs, les chants folkloriques Quan Ho et Ca Tru, le festival du génie Giong, la fête des rois Hung, Don Ca Tai Tu (musique du Sud), les chansons folkloriques Vi et Giam de Nghe Tinh, le tir à la corde, le culte des Déesses-mères, le chant Xoan et le chant Bai Choi.

L’art des estampes est originaire du village de Dong Ho dans le district de Thuan Thanh, province de Bac Ninh. Pendant des siècles, les estampes ont été utilisées comme décorations précieuses pour célébrer la fête du Têt. Elles étaient  accrochées au mur de la pièce principale de la maison pendant un an, puis remplacées par de nouvelles à la nouvelle année.

Cet artisanat a été inscrit sur la liste des patrimoines culturels immatériels nationaux par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme en décembre 2012. -CPV/VNA