Un rhinocéros vient d'être massacré pour ses cornes. Photo: VNA

Hanoi (VNA) – La 17e session de la Conférence des Parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) – la CoP17,  s’est ouverte samedi 24 septembre à Johannesburg, capitale de l’Afrique du Sud.

La CoP17, qui dure jusqu’au 5 octobre, réunit des représentants des 182 pays membres de la CITES. La délégation vietnamienne est conduite par le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Ha Cong Tuan.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le président sud-africain Jacob Zuma a hautement apprécié les initiatives, propositions et mesures relatives à la lutte contre le trafic d’environ 500 espèces sauvages menacées d'extinction, notamment des éléphants, des rhinocéros, des lions, etc.

Il a ​lancé un appel à la communauté internationale, en particulier aux pays membres de la CITES, pour discuter et mettre en place des mesures d’urgence et efficaces afin de mieux protéger les espèces de faune et de flore sauvages et rares en Afrique comme dans tous les coins du monde.

Il les a appelés également à privilégier la protection de l’environnement, la lutte contre les changements climatiques et l’édification d’une "Planète verte" dans l’avenir.

A cette occasion, l’Afrique du Sud, pays hôte de la CoP17, a proposé d'assouplir quelques réglementations relatives à d’autres animaux sauvages tels que des zèbres, des buffles africains, des pangolins…, à l’exception de la légitimation du trafic des cornes de rhinocéros.

L’Afrique du Sud est le pays abritant plus de 80% de la population mondiale de cette espèce. En 2013, plus de 1.700 rhinocéros y ont été tués pour satisfaire la demande de cornes de cet animal.

Dans son intervention, le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Ha Cong Tuan, a annoncé que depuis son adhésion à la CITES il y a 22 ans, le Vietnam avait eu des contributions positives.

"Le Vietnam s’engage toujours à participer aux résolutions du commerce illégal d’espèces sauvages, à se coopérer pour un développement durable et la réduction de la pauvreté", a-t-il ajouté.

A cette occasion, Ha Cong Tuan a annoncé l’organisation du Vietnam des 17e et 18e éditions de la Conférence internationale de la lutte contre le trafic d’espèces sauvages (TWT) prévues en novembre prochain à Hanoï. -VNA