Electricité : d'importants investissements dans la période 2010-2015

De 2011 à 2015, le groupe Electricité du Vietnam a investi (EVN) plus de 479.600 milliards de dongs (soit environ 22 milliards de dollars) dans le développement du réseau d’électricité national, soit 2,37 fois plus que l'investissement réalisé dans la période 2006-2010.

De 2011 à 2015, le groupe Electricité du Vietnam a investi (EVN) plus de 479.600 milliards de dongs (soit environ 22 milliards de dollars) dans le développement du réseau d’électricité national, soit 2,37 fois plus que l'investissement réalisé dans la période 2006-2010.

En cinq ans, ce groupe a mis en service 34 turboalternateurs d’une puissance totale de 9.850 MW et mis en chantier 10 projets de centrales électriques d’une puissance totale de 5.600 MW.

En particulier, le 23 décembre 2012, EVN a inauguré la centrale hydraulique Son La de 2.400 MW, le plus grand ouvrage du genre en Asie du Sud-Est, mais aussi d’autres comme la centrale thermique de Vinh Tan 2, Duyen Hai 1... A présent, l’EVN accélère ses investissements dans la première centrale nucléaire de Ninh Thuan (Centre).

Environ 13.360 km de lignes d’électricité ont été construites pour assurer l’alimentation en électricité de 860 stations de 110 à 500 kV. La ligne de 500kV relie les zones économiques de pointe du Nord, du Sud, du Nam Bo Oriental et du Nam Bo Occidental.

Pour la période 2016-2020, EVN envisage de mobiliser plus de 600.000 milliards de dongs au pays comme à l’étranger pour investir dans le développement du réseau électrique et de centrales. Concrètement, EVN devrait achever 11 centrales avec 19 turboalternateurs d’une puissance totale de 5.819 MW, dont la centrale hydraulique Lai Chau, les centres électriques Vinh Tan, Duyen Hai et O Mon, outre la construction de la première centrale nucléaire du Vietnam dans la province de Ninh Thuan.

EVN réexaminera la planification du développement électrique des villes de ressort central et des provinces, préparera des plans d’investissements supplémentaires, réglera les difficultés en termes de formalités administratives, de libération du foncier, de planification du secteur de l’électricité…et, enfin, élaborera des normes techniques électriques modernes afin de réduire les pertes d’électricité. -VNA

Voir plus