Hanoi, 7 avril (VNA) - Duong Hoàng Thông, 39 ans, possède un talent original: sculpter des bougies. Ses véritables œuvres d’art portent en elles les traits caractéristiques de la culture vietnamienne.
Duong Hoàng Thông en train de sculpter.


Quand Duong Hoàng Thông était étudiant en art, il s’est intéressé au procédé de la sculpture sur bougies. Il a d’abord commencé en moulant à la main différents types de bougies utilisées dans la vie quotidienne. Ces produits attiraient déjà beaucoup de clients. M. Thông a innové en créant en 2003 des bougies pour des occasions particulières, avec des mots gravés, comme "Happy Birthday", "I Love You" et "I Miss You". Quand il a présenté ces produits à quelques boutiques spécialisées, il a tout de suite connu un grand succès.

En 2005, M. Thông a participé à un programme de start-up en sollicitant  l’investissement du groupe Trung Nguyên. Il a reçu une enveloppe de 200 millions de dôngs pour construire un atelier de production de bougies avec des mots sculptés. Peu à peu, ces œuvres d’art, notamment  avec les mots "Happy Birthday", ont attiré plusieurs clients venant des État-Unis, du Canada ou encore d’Australie.

Au fil du temps, M. Thông constate que les temples et pagodes ainsi que les particuliers commencent à utiliser des bougies pour orner les autels familiaux des ancêtres ou encore pour décorer la maison lors de grands événements. Donc, il crée la Compagnie par actions de bougies Dai Viêt, lui permettant de lancer sur le marché de nouveaux modèles de bougies de haute qualité.
 
Des bougies fantaisies de marque Dai Viêt.


"Dai Viêt espère apporter aux consommateurs vietnamiens de nouveaux modèles de bougies très originaux afin d’orner les autels familiaux des ancêtres et de répondre davantage aux besoins spirituels des Vietnamiens", confie M.Thông.

De succès en succès

En 2016, l’œuvre "Phât thu huong buoi" a créé une vraie "fièvre" sur le marché à l’approche du Têt traditionnel. Cette œuvre représente la main d’un Bouddha qui hume les fleurs de pamplemoussier. Elle mesure environ 20 cm de long, 15 cm de large et pèse environ 900 gr.

"Il s’agit d’un produit en l’honneur de mon âge (36 ans). Sa durée de combustion est de près de 70 heures. On peut donc l’utiliser pendant les trois jours du Têt. Par ailleurs, il est très parfumé. La demande de  bougie Phât thu huong buoi a été si grande que nous n’avons pas pu y répondre en entier", déclare-t-il.  

Selon lui, dans la culture vietnamienne, le cochon est souvent un symbole de chance, bonheur, aisance et prospérité. Il n’est pas exagéré de dire que dans chaque famille vietnamienne, les enfants possèdent au moins une tirelire où ils accumulent de la petite monnaie. Et le plus souvent, ils en préfèrent une en forme de cochon, en raison de la signification de cet animal, bien sûr.
 
Des bougies à l’effigie du cochon.

Donc, lors du Têt traditionnel 2019, M. Thông a lancé beaucoup d’œuvres à l’effigie du cochon pour déposer sur l’autel familial des ancêtres. En outre, il y a encore des modèles de bougies à l’effigie de la main de Bouddha (phât thu en vietnamien) ou encore avec la fleur de lotus. À l’heure actuelle, le prix des produits oscille entre 100.000 et 390.000 dôngs.

Ces dernières années, des produits de la compagnie Dai Viêt ont été contrefaits. À y regarder de plus près, ces contrefaçons présentent beaucoup de défauts,  à savoir la durée de combustion plus courte, le manque de parfum ou encore la mauvaise qualité qui peut même affecter la santé des utilisateurs.

Duong Hoàng Thông utilise toujours des matières sûres importées des États-Unis ou d’Indonésie. Avec des bougies parfumées, il n’utilise que des huiles essentielles pures qui sont solubles dans la paraffine. Pour garantir l’origine du produit, chaque bougie vendue sur le marché porte le cachet rouge de Dai Viêt.

Outre la fabrication des bougies, M. Thông a ouvert le café Nên. On peut y venir pour se reposer, rencontrer des amis, mais on peut également y admirer des œuvres d’art en bougie ou avoir des explications sur leur fabrication. - CVN/VNA