Douze personnes jugées pour des dommages causés à Dông A Bank

Douze accusés ont comparu jeudi 19 novembre devant le Tribunal populaire de Hô Chi Minh-Ville pour répondre de leur implication dans la perte de 8.827 milliards de dôngs à Dông A Bank.
Douze personnes jugées pour des dommages causés à Dông A Bank ảnh 1L'accusé Trân Phuong Binh. Photo: VNA

Hô Chi Minh-Ville (VNA) - Douze accusés ont comparu jeudi 19 novembre devant le Tribunal populaire de Hô Chi Minh-Ville pour répondre de leur implication dans la perte de 8.827 de milliards de dôngs (environ 400 millions de dollars) à Dông A Bank.

Trân Phuong Binh, né en 1959, ancien directeur général et ancien vice-président du conseil d’administration, ancien président du conseil de crédit de Dông A Bank et ses complices sont poursuivis pour "violation des règlementations sur le prêt dans les activités des organisations de crédit », « abus de pouvoir et de fonction pour appropriation de biens», causant des pertes de 8.827 de milliards de dôngs (environ 400 millions de dollars).

Il s’agit de la 2e phase de l’affaire économique survenue à Dông A Bank.

Auparavant, après deux semaines de jugement, le Tribunal populaire de Hô Chi Minh Ville-Ville avait renvoyé le 13 juillet le dossier, demandant une enquête supplémentaire en raison de certaines preuves qui n'ont pas pu être clarifiées.

Plus précisément, le conseil de jugement a proposé au Parquet populaire suprême de séparer tous les violations de Trân Phuong Binh et ses complices liés au prêt octroyé au groupe de clients de Hiêp Phu Gia Company et de TT CAPITAL CORP (appelé groupe TTC en abrégé - dirigé par Nguyên Thiên Nhân), qui ont causé une perte de plus de 3.139 milliards de dôngs (plus de 160 millions de dollars), pour une enquête supplémentaire.

Selon le Parquet populaire suprême, leurs violations ont entraîné des pertes de 31.076 milliards de dôngs à Dông A Bank.

Selon la première phase de cette affaire, en novembre 2018, Trân Phuong Binh et 25 complices ont abusé de pouvoir et de fonction pour causer une perte totale de 3.608 milliards de dôngs. Il avait été condamné à perpétuité. -VNA

Voir plus