Dioxine : plan d'action du groupe de dialogue vietnamo-américain

 Le groupe de dialogue vietnamo-américain sur l'agent orange a approuvé son Plan d'action en trois phases pour la période 2010-2019, doté d'un budget de 300 millions de dollars, qui se concentrera essentiellement sur la santé et l'environnement.
 Le groupe de dialogue vietnamo-américain sur l'agent orange a approuvé son Plan d'action en trois phases pour la période 2010-2019, doté d'un budget de 300 millions de dollars, qui se concentrera essentiellement sur la santé et l'environnement.


C'est ce qu'a annoncé Ngô Quang Xuân, chef-adjoint de la Commission des relations extérieures de l'Assemblée nationale du Vietnam et un des deux chefs du groupe précité, lors d'une conférence de presse donnée mercredi à Hanoi.

Ce groupe veut sensibiliser la société, notamment les officiels et le peuple américains, aux effets de l'agent orange, à mobiliser toutes les ressources pour résoudre les conséquences liées à ce produit toxique au Vietnam, dont l'assainissement des terres contaminées, la réhabilitation de l'environnement et l'assistance aux victimes vietnamiennes de l'agent orange comme à leurs familles, a indiqué ce responsable.

Concernant la situation de l'agent orange/dioxine au Vietnam, le groupe a précisé qu'entre 1962 et 1971, l'armée américaine a largué plus de 20 millions de gallons d'herbicide (environ plus de 80 millions de litres) sur un quart du territoire du Sud Vietnam, au moins 4,5 millions de civils et 2,8 millions de soldats ont été exposés à la dioxine de 1962 à 1975.

Ce groupe a également lancé un appel aux aides financières, notamment de la part des Etats-Unis, pour résoudre résolument les questions relatives à l'agent orange, une épine dans les relations vietnamo-américaines, afin de contribuer à l'intensification des liens entre les deux pays qui s'améliorent progressivement. Selon ce dernier, le gouvernement américain devra jouer le rôle clé dans ce processus, outre le financement d'autres donateurs publics et privés, notamment les efforts du gouvernement et du peuple vietnamiens.

A rappeler que le groupe de dialogue vietnamo-américain sur l'agent orange comprend 10 membres, dont cinq vietnamiens et cinq américains. Toujours mercredi, les cinq membres américains ont organisé à Washington une conférence de presse, où ils ont rendu publics la Déclaration et le Plan d'action pour la période 2010-2019.

Le Plan d'action du groupe de dialogue témoigne de la coopération comme des contributions efficaces des membres vietnamiens et américains pour régler les conséquences de l'agent orange/dioxine, a indiqué Nguyên Van Son, chef de la Commission des relations extérieures de l'AN. - AVI

Voir plus