Dien Bien (VNA) - Soixante-quatre ans après la fin de la bataille de Diên Biên Phu (du 13 mars au 7 mai 1954), cette localité du Nord-Ouest a fait peau neuve dans tous les domaines, surtout culturel. Tour d’horizon.

Le 7 mai 1954, les soldats de l’Oncle Hô célèbrent la chute du camp retranché, sur le QG de De Castries à Diên Biên Phu (Nord-Ouest). Photo : VNA/CVN

Après 56 jours de combat, la bataille dans la cuvette de Diên Biên Phu a pris fin le 7 mai 1954 avec la chute du camp retranché français, scellant la fin de la présence française en Indochine.

Au dire d’experts, Diên Biên Phu a été une étape éclatante dans l’Histoire de la nation vietnamienne. C’est une victoire qui a aidé à mettre fin au colonialisme et a amené le Vietnam à son indépendance.

D’après Vu Nam Hai, directeur du Musée de la victoire historique de Diên Biên Phu, sans celle-ci, la réunification n’aurait pas eu lieu. "Diên Biên Phu est une victoire vraiment spéciale". Une victoire possible notamment grâce au génie militaire du général Vo Nguyên Giáp, décédé en 2013 à l’âge de 102 ans.

Préserver le patrimoine culturel immatériel

La passementerie des H’mông fleuris. Photo: NDEL/CVN

Soixante-quatre ans se sont écoulés, Diên Biên s’est métamorphosée, avec de grandes avancées en particulier s’agissant de la vie culturelle. La province vient de voir deux de ses traditions inscrites au patrimoine culturel immatériel national. Il s’agit de la fête de l’eau des Lao et de la passementerie des H’mông bariolés.

Les Lao et les H’mông bariolés sont deux des communautés ethniques de cette province où la valorisation des traditions culturelles est devenue une grande priorité.

Les Lao habitent à Na Sang 1, un village rattaché au district de Diên Biên. Cette année, leur fête de l’eau, tenue à la mi-avril, a été organisée de façon plus somptueuse que les années précédentes. "Nous sommes heureux et fiers de voir notre fête de l’eau inscrite au patrimoine culturel immatériel national. C’est pour ça que vous voyez tous les villageois dehors s’aspergeant d’eau, chantant et dansant. Personnellement, jamais je n’ai connu un tel bonheur", confie Luong Sao May, la maîtresse de cérémonie. Et d’ajouter: "Cette fête est une tradition que nous préservons et transmettons de génération en génération".

Comme au Laos, la fête de l’eau des Lao de Diên Biên est une cérémonie pratiquée à l’occasion du Nouvel An traditionnel. Les gens s’amusent à s’asperger pour se souhaiter chance et bonheur.

La fête de l’eau des Lao de Diên Biên a été reconnue patrimoine culturel immatériel national. Photo :DTMN/VNA/CVN


Une vingtaine d’ethnies cohabitent

Diên Biên a établi une liste des différentes traditions de la vingtaine d’ethnies locales qu’elle a soumise au ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, en vue d’une inscription officielle au patrimoine culturel immatériel national. Il s’agit de la cérémonie en l’honneur des ancêtres et de la fête aux fleurs des Cong, de la fête du riz nouveau qui est pratiquée autant par les Hà Nhi et les Xing Mun que par les Si La et les Pang Phoong, ou encore de la cérémonie de culte de la lignée familiale des Khang… En collaboration avec l’Institut de musicologie, la province a également élaboré un dossier pour présenter l’art du xoè, une danse Thái, à l’UNESCO, dans L’espoir de le voir introduit sur la Liste représentative du patrimoine immatériel de l’UNESCO.

Dans son plan de préservation et de développement culturel des ethnies, Diên Biên envisage l’achèvement, en 2020, du recensement de toutes les valeurs culturelles patrimoniales des ethnies qui la composent et d’en valoriser au moins la moitié. Pour Dào Ngoc Luong, directeur adjoint du Service provincial de la culture, des sports et du tourisme, il y a urgence. "De nombreux habitants issus des minorités ethniques ne préservent plus leur identité culturelle", s’inquiète-t-il. "Or, il faut beaucoup de temps pour étudier une seule tradition, déterminer ses origines et ses évolutions. Notre objectif, c’est d’avoir identifié d’ici à 2020 les origines de la vingtaine d’ethnies de la province".

À Diên Biên, la préservation et la valorisation des traditions culturelles ne sont plus uniquement le souhait des personnes âgées mais une responsabilité commune.

Faire revivre les moments historiques

De nombreuses activités ont eu lieu dans l’ensemble du pays pour célébrer le 64e anniversaire de la victoire historique de Diên Biên Phu sur les troupes coloniales françaises.

L’exposition reflète la volonté et l’héroïsme des combattants et civils déterminés à suivre la voie du Président Hô Chi Minh. Photo : Thúy Hà/CVN

Ainsi, plus de 250 photos, documents et objets historiques sur le processus de lutte pour l’indépendance et la défense du pays sont présentés dans le cadre d’une exposition intitulée "Pieds nus, volonté de fer", organisée du 18 avril au 15 juin à la Maison centrale de Hanoï (1, rue Hoa Lo).


Durant les deux longues guerres, pieds nus, les résistants vietnamiens ont combattu leurs ennemis avec une volonté de fer, bravant les difficultés et les défis pour écrire les pages glorieuses de la campagne de Diên Biên Phu en 1954 ou encore de la libération totale du Sud et de la réunification du pays en 1975.

Selon le comité d’organisation, le point d’orgue de l’événement est la présentation "Le jalon de Diên Biên Phu - 1954" et "Les pages glorieuses de la grande victoire - 1975". Les objets de tous les jours liés à la vie des soldats comme les hamacs ou les casques aident les visiteurs à revivre les moments historiques d’antan. Ils permettent aussi de transmettre aux jeunes générations l’histoire de ces périodes pleines de souffrances et de sacrifices mais héroïques et glorieuses.

L'exposition "Pieds nus, volonté de fer" se poursuivra jusqu'au 15 juin à la Maison centrale de Hanoï, au 1, rue Hoa Lo.

Photo : Thúy Hà/CVN

Ces sujets aident également le public à avoir une vision globale et objective des événements historiques à travers les récits des généraux ennemis comme le général De Castries, commandant des troupes françaises à Diên Biên Phu, ou l’ancien secrétaire américain à la Défense, Robert Strange McNamara.


Relater la volonté et l’héroïsme des soldats

Cette exposition est organisée à l’occasion du 43e anniversaire de la libération du Sud (30 avril 1975), du 64e anniversaire de la victoire de Diên Biên Phu (7 mai 1954) et du 128e anniversaire de la naissance du Président Hô Chi Minh (19 mai 1890). Ainsi, elle présente également les portraits de héros nationaux tels que les généraux Vo Nguyên Giap, Mai Chi Tho, Dinh Duc Thiên, Nguyên Chi Thanh, Trân Tu Binh, Van Tiên Dung… On apprend, par exemple, que le général Mai Chi Tho (1922-2007) et ses camarades devaient manger de petits poissons pourris et de la viande de buffle bouillie au goût de caoutchouc lorsqu’ils furent emprisonnés à la prison de Hoa Lo entre 1940 et 1945.

"Pieds nus, volonté de fer" relate la volonté et l’héroïsme des combattants et des civils déterminés à suivre la voie du Président Hô Chi Minh, explique Truong Minh Tiên, directeur adjoint du Service de la culture et des sports de Hanoï. -CVN/VNA