Singapour, 2 juin (VNA) - Le 18e dialogue Shangri-La à Singapour a pour particularité de faire en sorte que l'intérêt des pays participants soit plus concret, ce qui permet de mieux faire entendre la voix des petits pays, a déclaré un haut responsable vietnamien de la défense.

Une séance de discussions du 18e dialogue Shangri-La à Singapour. Photo : VNA


Dans une interview accordée à laagence vietnamienne d’Information, le vice-ministre de la Défense, le général de corps d’armée Nguyen Chi Vinh, a également affirmé que le fait que les petits pays participent désormais au dialogue sur un pied d'égalité par rapport aux grandes puissances est un point progressif dans ce forum.

Il a en outre souligné que le nombre de participants et le contenu du dialogue étaient très importants, ce qui présente deux aspects: un nombre croissant de pays intéressés par la sécurité en Asie-Pacifique et la sécurité dans la région présentant un grand intérêt, mais de nombreux problèmes émergeant restent ici à résoudre.

Selon le responsable, les relations entre les grandes puissances, les moyens de résoudre de nombreux différends qui se déroulent dans la région et la nécessité d'une coopération transnationale pour résoudre les nouveaux problèmes de sécurité sont au centre des préoccupations des pays participants.

En ce qui concerne le discours du Premier ministre singapourien, Lee Hsien Loong, qui souligne le rôle des petits pays dans les mécanismes multilatéraux et affirme le rôle central de l'ASEAN dans la structure de sécurité régionale, le vice-ministre Nguyen Chi Vinh a souligné que la centralité de l'ASEAN dans la coopération multilatérale de la région est le facteur décisif de l'avenir de la stabilité et du développement de l'Asie-Pacifique en général et de l'Asie du Sud-Est en particulier.

Cependant, cela pose également un problème maintenant, car on peut se demander si cette centralité existe. La question se pose de savoir si l’ASEAN a une voix commune et une solidarité face au grand problème régional.

Le vice-ministre Nguyen Chi Vinh a également qualifié le discours du Premier ministre singapourien, Lee Hsien Loong, de très important dans la mesure où il évoquait une longue période au cours de laquelle la région a connu de nombreux hauts et bas sur la voie de la paix et de la stabilité comme aujourd'hui, mais qui n'est pas durable. -VNA