Le président du conseil d'experts de la Fondation eurasienne pour la recherche, Grigory Trofimchuk.

Hanoi (VNA) – Selon le correspondant de l'agence vietnamienne d’information en Russie, immédiatement après la clôture du sommet Etats-Unis-RPDC à Hanoi, le professeur Georgi Toloraya, directeur du centre stratégique russe de l'Académie des sciences de Russie s'est déclarée surpris de la clôture du sommet sans déclaration commune.

Le professeur Toloraya a déclaré qu'il était regrettable que cette occasion ait été manquée, mais qu'il y avait encore de l'espoir en ce qui concerne la possibilité d'un troisième sommet entre les Etats-Unis et la RPDC.

Le professeur a souligné que les deux parties ne se sont pas critiquées, le président Trump est assez optimiste quant à l'opportunité de se rencontrer. Les négociations, même si elles ne progressent pas, sont importantes pour éviter les tensions qui conduiraient de nouveaux essais nucléaires et de tests de missiles.

Le professeur Toloraya a également apprécié l'organisation du Vietnam. Le Vietnam a réussi à rehausser son rôle dans la région en tant que partie responsable, capable d'assumer les rôles dans les affaires internationales. 

Pendant ce temps, le président du conseil d'experts de la Fondation eurasienne pour la recherche, Grigory Trofimchuk, a souhaité que le deuxième sommet Etats-Unis-RPDC à Hanoi avait attiré l'attention du monde entier ces derniers jours.

Le Vietnam a contribué à organiser des réunions de haute qualité. Cela témoigne du prestige croissant du pays dans la politique internationale, lorsque le Vietnam participe à d'importantes orientations géopolitiques, contribuant à assurer la sécurité en Asie. On a fait confiance au Vietnam pour que le monde puisse envoyer des questions importantes, telles que le désarmement nucléaire. En fait, le Vietnam est devenu l'un des facteurs importants pour renforcer la confiance dans le monde. -VNA