Un coin du village de Non Nuoc, à Da Nang. Photo : internet

Da Nang (VNA) –Le Comité populaire de la ville de Da Nang a décidé d’élargir le village de produits artisanaux en pierre de Non Nuoc et de construire la rue touristique d'An Thuong pour attirer davantage de touristes dans cette ville balnéaire du Centre.

En effet, bénéficiant d’un investissement de près de 45 milliards de dôngs, le projet d’élargir le village de Non Nuoc-Ngu Hanh Son sera déployé du 2019 au 2022 sur une superficie de plus de 68.000m².

Objectif : 100% des établissements de production répondant aux normes requises seront réunis dans la zone de production concentrée, 100% des  ateliers devront être homogènes et respecter les critères techniques et la sécurité dans la production…

Ce projet vise aussi à associer de manière harmonieuse le développement économique et la valorisation de l’identité culturelle du village, toute en protégeant l’environnement.

Le Comité populaire municipal de Da Nang a confié à celui de gestion dudit village la mission d'aider le Comité populaire de l’arrondissement de Ngu Hanh Son à élaborer des mesures d’arrangement des établissements de production dans une zone de production concentrée.

Par la même occasion, le Comité populaire municipal a décidé d’investir dans la construction de la rue touristique d'An Thuong, quartier de My An, arrondissement de Ngu Hanh Son.

La ville a confié à l’arrondissement de Ngu Hanh Son la mission de coopérer avec les Services de la justice, du tourisme et les établissements dans l’accomplissement des mécanismes de gestion de cette rue pour mieux servir des touristes.

Avec Hanoi, Hô Chi Minh-Ville et Thua Thiên-Huê, Dà Nang est l’un des quatre grands pôles touristiques du pays. Elle a pour ambition de devenir une destination de choix pour les visiteurs tant vietnamiens qu’étrangers.

Située au cœur des patrimoines du Centre, Dà Nang est simultanément le point de départ ou le point d’arrivée du Couloir économique Est-Ouest. La ville est bordée par les provinces de Thua Thiên-Huê au nord, de Quang Nam au sud et à l’ouest, ainsi que la Mer Orientale à l’est.

Avec ses belles plages et ses complexes haut de gamme, elle est une destination idéale pour les voyageurs aussi bien vietnamiens qu’étrangers, y compris les plus exigeants. La ville possède en effet non seulement des plages sublimes, des paysages fascinants, mais aussi des monuments historiques et culturels. Dà Nang offre par ailleurs aux touristes un accès facile au sanctuaire de My Son et à l’ancienne cité de Hôi An, classés patrimoines culturels mondiaux par l’Organisation des Nations unies pour la culture, la science et l’éducation (UNESCO). En plus, ses habitants sont connus pour leur hospitalité et leur caractère chaleureux.

Dà Nang tente de faire du tourisme un secteur économique de pointe en suivant la Résolution N°43 du Politburo du Parti communiste vietnamien datant du 24 janvier 2019 sur la construction et le développement de la ville jusqu’en 2030 et vision 2045. En parallèle, elle coopère avec les autres villes et provinces du Centre pour devenir une destination touristique mondiale.

Dà Nang s’est fixée pour objectif d’accueillir 8,19 millions de visiteurs en 2019, dont 3,9 millions d’étrangers, soit une augmentation annuelle respective de 6,9% et de 11,9%. Le secteur du tourisme devrait générer un chiffre d’affaires brut de 27,4 milliards de dôngs, en hausse de 13,9% par rapport à l’année précédente.

L’an dernier, Dà Nang a accueilli 7,66 millions de vacanciers, en hausse de 15,5% par rapport à l’année précédente, dont 2,87 millions de touristes internationaux, soit une augmentation annuelle de 23,3%. Les recettes totales provenant des activités touristiques ont été estimées à 24.000 milliards de dôngs.

Récemment, The New York Times a classé la ville côtière de Dà Nang au 15e rang de sa liste annuelle des 52 destinations à visiter cette année. Il constate que cette ville était auparavant un site plutôt connu comme étant une porte d’accès à Hôi An, patrimoine culturel mondial de l’UNESCO. Elle est devenue aujourd’hui un pôle attractif avec une grande scène gastronomique, de nouveaux hôtels et villégiatures le long de sa plage à perte de vue.

Selon le journal américain, une journée typique à Dà Nang peut commencer avec une baignade matinale sur la plage Non Nuoc, et peut-être un arrêt rapide au marché de Hàn. On peut ensuite visiter les montagnes de marbre l’après-midi, puis dîner dans la ville. La journée se termine avec une visite du célèbre pont Rông (Dragon), illuminé tous les soirs. Le pont d’Or à Bà Nà Hills, un des ponts piétonniers les plus impressionnants au monde. -VNA