Dans une usine de la compagnie sud-coréenne Samsung dans la zone industrielle d’Yen Phong, à Bac Ninh (Nord). Photo : VNA

 

Dong Nai (VNA)- Les investisseurs sud-coréens s’intéressent de plus en plus au marché vietnamien.

Vers la fin de février dernier, la sarl Changshin Vietnam (République de Corée) a mis en chantier son usine de production de chaussures dans la zone industrielle (ZI) Tan Phu à Dong Nai (Sud). Cette usine d’un investissement de 100 millions de dollars est construite sur une superficie de 14,3ha. Une fois opérationnelle en 2020, elle emploiera environ 12.000 travailleurs pour une production de plus de 27 millions de paires de chaussures par an.

Il s’agit du plus grand projet d’investissement direct étranger à Dong Nai depuis le début de l’année. Depuis 1995, Changshin Vietnam avec deux usines à ZI Thanh Phu a employé plus de 32.000 travailleurs pour un chiffre d’affaires à l’export de plus de 500 millions de dollars par an.

La province de Binh Duong, toujours dans le Sud, a délivré la licence d’investissement au projet d'élargissement de la sarl sud-coréenne Kyung Bang Vietnam, avec le capital augmenté de 40 millions de dollars. Avec ce fonds supplémentaire, cette sarl recense un investissement total de plus de 219 millions de dollars concentrant notamment dans la production de tissu.

Selon les statistiques des localités implantées dans la zone économique de pointe du Sud, la République de Corée fait partie des investisseurs d’IDE de premier rang au Vietnam. L’an dernier, ce pays a injecté ses fonds dans environ 40 projets d’un capital total de plus de 234,2 millions de dollars à Dong Nai et a investi plus de 302 millions de dollars à Binh Duong.

Lors d’une séance de travail avec des autorités de la province de Dong Nai, le consul général adjoint de la République de Corée à Ho Chi Minh-Ville, Chung Minchul a fait savoir que de nombreuses entreprises de son pays désirant élargir leurs investissements à Dong Nai grâce à l’efficacité des précédents projets dans cette localité. Ces entreprises souhaitent étendre son éventail d’activités vers l’industrie, les infrastructures, le commerce et le service, a-t-il poursuivi.

De son côté, le directeur du Service du plan et de l’investissement de la province de Binh Duong, Nguyen Thanh Truc a précisé que vers la fin de 2018, des compagnies sud-coréennes ont injecté plus de 2,7 milliards de dollars dans 600 projets dans cette localité. Selon lui, le projet d’investissement dans la construction des bureaux de l’Association du commerce et de l’industrie de la République de Corée à Binh Duong entrée en activité l’an dernier a joué bien le rôle de passerelle entre les compagnies sud-coréennes et les autorités provinciales. Récemment, 27 sociétés spécialisées notamment dans les pièces détachées électroniques, l’architecture, l’habillement, sont venus à Binh Duong pour y sonder des opportunités d’affaires.

Selon les experts économiques, les investisseurs sont intéressés par le marché vietnamien par trois raisons suivants : une offre abondante de main-d’œuvre, un grand marché  de consommation avec 97 millions d’habitants et une stabilité politique. -VNA