Le secrétaire général Nguyen Phu Trong (droite) et le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, lors d'une rencontre avec la presse en novembre 2014. Photo: VNA


Hanoi (VNA) – A l’occasion de la visite officielle en Russie du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV) Nguyen Phu Trong, de nombreux experts et érudits russes ont hautement apprécié l’importance de cette visite dans les relations entre les deux pays.

Le directeur de l'Institut de l'Extrême-Orient, Sergey Luzianin, a déclaré que la visite du secrétaire général Nguyen Phu Trong contribuerait à approfondir le partenariat stratégique intégral entre la Russie et le Vietnam en matière économique, politique et humanitaire.

Selon M. Luzianin, les relations entre le Vietnam et la Russie jouent un rôle important alors que la situation dans la région et dans la nouvelle situation régionale et internationale : le renforcement la politique orientale de la Russie, la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine et les changements dans les relations russo-chinoises. La Russie affirme toujours que le Vietnam est un pont d’accès à l’ASEAN, où la Russie entend établir une relation stable. Le Vietnam est membre de l'Accord global et progressif pour le partenariat transpacifique (CPTPP) après le retrait des États-Unis de l'accord de partenariat transpacifique (TPP) et d'autres projets régionaux. L'importance du Vietnam est particulièrement mise en évidence lorsque la Russie accueillera le Forum économique de l'Est à Vladivostok, rassemblant un grand nombre de dirigeants des pays asiatiques. En ce qui concerne la politique de punir la Russie appliqués par les Etats-Unis et l'Occident, l'exploitation des marchés asiatiques, y compris le marché du Vietnam, est une orientation très importante pour la Russie.


Pendant ce temps, le chef de la faculté d’études des pays orientaux de l’Université nationale de Saint-Pétersbourg, le professeur Vladimir Kolotov a souligné que depuis 1986, grâce à la ligne de Doi Moi (Renouveau), le Vietnam a enregistré des réalisations remarquables, devenant "le nouveau tigre asiatique". Le Vietnam a non seulement arrêté l’hyperinflation, mais a également fait un pas en avant sur la voie d’un développement solide et d’une forte intégration dans les processus régionaux. La stratégie actuelle du Vietnam consiste à renforcer le pays et à équilibrer ses relations avec les grandes puissances.

Vladimir Mazyrin, directeur de l'Institut russe d’études sur le Vietnam et l'ASEAN, a souligné les particularités du système politique au Vietnam avec la direction intégrale du Parti communiste, en indiquant le prestige personnel du secrétaire général Nguyen Phu Trong dans la lutte contre la corruption. Dans le domaine de l'économie, le Dr Mazyrin a déclaré que malgré de nombreux nouveaux projets d'investissement à grande échelle, l'objectif de porter le commerce bilatéral à 10 milliards de dollars d'ici 2020 n'est pas une tâche facile et demande d’avoir des projets stratégiques. Il a également déclaré que pour être à la hauteur du partenariat stratégique avec le Vietnam, la Russie devrait avoir accès à des domaines stratégiques du Vietnam, y compris l’énergie nucléaire, le métro.


Le président du conseil d'experts de la Eurasian Ideas Foundation, Grigory Trophimchuk, a déclaré que ces dernières années, le rôle du Vietnam était élevé à la fois économiquement et politiquement non seulement en Asie du Sud-Est, mais aussi dans la région Asie-Pacifique et dans le monde. Pour cette raison, au Vietnam, de nombreux forums importants ont été organisés pour déterminer les problèmes économiques de ces régions. En 2017, le Vietnam a organisé avec succès le Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) et prépare cette année le Forum économique mondial sur l'ASEAN. Cela montre que le rôle et l'influence du Vietnam augmentent fortement sur la scène internationale. -VNA