Des Chinois et Taïwanais arrêtés à Hai Phong pour escroquerie

Le bureau de la Police d'investigation en matière de criminalité sociale (PC45) de la Police de Hai Phong, en collaboration avec plusieurs bureaux concernés du ministère de la Sécurité publique et des arrondissements et districts de Hai Phong, a découvert et arrêté mardi soir 4 novembre 44 personnes de nationalité taïwanaise, chinoise et vietnamienne employant des moyens de hautes technologies pour s'emparer des biens d'une citoyenne chinoise.
Le bureau de la Police d'investigation en matière de criminalité sociale (PC45) de la Police de Hai Phong, en collaboration avec plusieurs bureaux concernés du ministère de la Sécurité publique et des arrondissements et districts de Hai Phong, a découvert et arrêté mardi soir 4 novembre 44 personnes de nationalité taïwanaise, chinoise et vietnamienne employant des moyens de hautes technologies pour s'emparer des biens d'une citoyenne chinoise.

21 de ces personnes sont de nationalité chinoise, 20, de nationalité taïwanaise, et 3, de nationalité vietnamienne. Les forces de la police ont saisi de nombreuses pièces à conviction dont des ordinateurs, des appareils de téléphonie fixe, des carnets... en relation avec leurs activités criminelles.

Selon le colonel Nguyen Duc Cuong, chef de PC45, auparavant, la Police de Hai Phong a découvert des équipes de ce groupe, d'une dizaine de personnes chacune, qui venaient dans la ville pour louer un logement pour un an mais qui changeaient discrètement de lieu de résidence après un à trois mois seulement.

Ces équipes comprennent des personnes de nationalités chinoise et taïwanaise entrés sur le territoire par différentes portes frontalières avant de se diriger vers Hai Phong. Ces derniers temps, elles ont loué six endroits et ouvert des lignes Internet à large bande, a-t-il ajouté.

Début octobre, la Police de Hai Phong a repéré ce groupe dans un appartement du lot N°34 de la villa Anh Dung, dans l'arrondissement de Duong Kinh, lequel disposait de deux lignes Internet utilisées notamment pour passer de nombreux appels VOIP vers des numéros de téléphones fixe et mobile en Chine.

En coordination avec la Police chinoise, elle a collecté suffisamment de données pour constater que ce groupe escroquait une citoyenne chinoise.

Après échanges d'informations avec la Police chinoise, elle a identifié la victime, Mme Lao Jia Jia qui vit au Guangxi. Ce groupe s'est emparé de 220.000 yuans, conduisant Mme Lao Jia Jia à déposer plainte auprès de la Police chinoise qui a transmis à la Police vietnamienne une requête d'arrestation et de saisie des pièces à conviction en vue du jugement de cette affaire en Chine.

Actuellement, la Police d'investigation civile de la Police de Hai Phong continue de collaborer avec les services compétents pour instruire cette affaire. -VNA

Voir plus