Des ambassadeurs vietnamiens de la paix en République centrafricaine

Parmi les acteurs impliqués dans la tâche de rétablir la stabilité et la sécurité en République centrafricaine, on retrouve des officiers vietnamiens, qui participent activement à la formation des forces armées centrafricaines au sein de la Mission de formation de l’Union européenne.

Des officiers lors d’une cérémonie des couleurs à la mission EUTM - RCA. Photo : EUTM-RCA/CVN
Des officiers lors d’une cérémonie des couleurs à la mission EUTM - RCA. Photo : EUTM-RCA/CVN

Hanoi (VNA) – Parmi les acteurs impliqués dans la tâche de rétablir la stabilité et la sécurité en République centrafricaine, on retrouve des officiers vietnamiens, qui participent activement à la formation des forces armées centrafricaines au sein de la Mission de formation de l’Union européenne.

La Mission de formation de l’Union européenne en République centrafricaine (EUTM-RCA) a été créée en 2016 dans le but de renforcer les capacités opérationnelles des forces armées centrafricaines (FACA). Cette mission vise également à stabiliser le pays et renforcer l’autonomie de son armée. Elle est composée de militaires du monde entier, dont des Vietnamiens.

Les officiers vietnamiens ont un rôle essentiel dans la formation des forces armées centrafricaines au sein de l’EUTM. Ils apportent leur expertise et leur expérience en matière de maintien de la paix, acquise lors de leurs carrières militaires. Leur présence permet également de resserrer les liens entre le Vietnam et l’Union européenne (UE) dans le domaine de la sécurité et de la gestion de crises.

En tant qu’instructeurs au sein de la mission, les officiers vietnamiens sont impliqués dans différentes activités de formation telles que l’instruction militaire, la formation administrative, la pédagogie militaire, la formation bureautique et l’enseignement du français. Ils travaillent en étroite collaboration avec les autres formateurs européens pour assurer une formation complète et efficace aux militaires centrafricains.

Opportunités et défis

La participation des officiers vietnamiens à la mission de formation européenne en République centrafricaine présente à la fois des défis et des opportunités. Le premier défi qu’ils relèvent est la barrière linguistique. En effet, la langue officielle en République centrafricaine est le français, ce qui peut poser des difficultés de communication pour les officiers vietnamiens non francophones. Cependant, ils ont su surmonter ce défi en travaillant en étroite collaboration avec les formateurs francophones.

Un autre défi majeur est la situation sécuritaire instable en République centrafricaine. En effet, les officiers vietnamiens doivent faire face à des conditions de travail difficiles et parfois dangereuses. Ils doivent également s’adapter à un environnement culturel différent et être sensibles aux traditions et coutumes locales.

Dans un autre sens, leur présence apporte également des bénéfices significatifs. Tout d’abord, elle permet au Vietnam de renforcer sa présence sur la scène internationale et de contribuer à la paix et à la sécurité dans le monde. Cela témoigne également de l’engagement du Vietnam envers les valeurs de l’UE, de l’ONU et de la communauté internationale.

De plus, cette participation offre une opportunité aux officiers vietnamiens de développer leurs compétences en matière de maintien de la paix et de se familiariser avec les méthodes européennes. Ils peuvent également partager leur propre expérience et expertise avec les autres formateurs et soldats centrafricains. Grâce à leurs expertises et à leur expérience, ils ont pu dispenser des formations de qualité aux soldats centrafricains. Ces formations ont permis aux forces armées centrafricaines d’améliorer leur capacité d’autonomie sur le terrain, ce qui est essentiel pour mener à bien des opérations militaires efficaces. Les Vietnamiens ont notamment mis l’accent sur le respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire dans leurs formations, ce qui est crucial pour le maintien de la paix et la stabilité du pays.

Soldats de l’Oncle Hô

enfants centrafricains.jpg
Remise de dons aux enfants centrafricains dans un orphelinat à Bangui, “capitale de la République centrafricaine”. Photo : Tiên Minh/CVN

Du côté des formations, ils ont activement participé aux activités de dons organisées par la mission ou par leur contingent en faveur des enfants locaux. Ces actions ont considérablement contribué à améliorer les conditions de vie des enfants dans les orphelinats et à promouvoir l’image du Vietnam, ainsi que celle des “soldats de l’Oncle Hô” aux yeux des habitants locaux.

Pour la première fois, le Vietnam a déployé des officiers dans le cadre de la mission européenne. Cette coopération en matière de défense témoigne des liens entre le Vietnam et l’UE dans le domaine du maintien de la paix et de la gestion des crises. Cette collaboration repose sur des valeurs communes telles que le respect des droits de l’homme, la promotion de la paix et de la sécurité internationale. Elle a également permis d’établir des liens solides entre les forces armées vietnamiennes et européennes, ce qui pourrait être bénéfique pour de futures missions de maintien de la paix.

La signature de l’accord de coopération en matière de défense en 2019 et sa mise en œuvre deux ans plus tard ont été un succès, et il est probable que le Vietnam continue à jouer un rôle actif dans les opérations de maintien de la paix à l’avenir. Le pays a déjà participé à d’autres missions, notamment au Soudan du Sud, et il est prêt à continuer à contribuer à la paix mondiale.

La présence des officiers vietnamiens a eu un impact positif sur la République centrafricaine. Leur expertise et leur engagement ont renforcé les capacités des forces armées centrafricaines. Ils ont formé environ 250 personnels militaires de la FACA et de la Gendarmerie dans des domaines variés tels que la pédagogie militaire, le français, l’informatique, l’administration et le droit international humanitaire.

Le commandant Tiên, officier vietnamien et instructeur de la mission EUTM-RCA, a souligné l’apport des formations dispensées par les instructeurs vietnamiens et par les personnels militaires de la FACA et de la Gendarmerie nationale. Il a également souligné que l’objectif principal de la mission était de renforcer les capacités autonomes des forces armées centrafricaines grâce à des activités de formation et de conseil stratégique. Il a décrit cette expérience comme une période enrichissante dans leur carrière, marquée par la coopération, l’amitié et la camaraderie. – CVN/VNA

source

Voir plus