Dans le Parc High-Tech de Saïgon. Photo : VNA
 
Ho Chi Minh-Ville (VNA) – Le Comité de gestion du Parc High-Tech de Saïgon (SHTP – Saigon Hi-Tech Park) octroiera des licences à de grands projets japonais dans les temps à venir, selon son chef Le Hoai Quoc.

Parmi ces projets figure le complexe comprenant un hôpital high-tech et un institut de recherche et développement pour les sciences de la vie du groupe japonais Allied Telesis et de la compagnie américaine Quantus.

« Ce projet augmentera son investissement initial de 250 millions de dollars », a indiqué Le Hoai Quoc. Selon lui, la 2e phase du projet se concentrera sur l’acquisition d’équipements et sur le traitement médical avec des technologies modernes, dont la protonthérapie pour le traitement du cancer, l’utilisation d’hélicoptères pour le transport de malades, et la thérapie cellulaire en cardiologie et en chirurgie orthopédique.

Le Hoai Quoc a également annoncé que le Centre de recherche et développement du groupe Nidec dans le Parc High-Tech de Saïgon recevrait prochainement sa licence.

Nidec possède actuellement cinq projets dans le Parc High-Tech de Saïgon, avec un investissement total de plus de 446 millions de dollars. Ses projets concernent la mécanique de précision, l’automatisation, la production de pièces détachées des lecteurs de disque optique et des lecteurs de carte magnétique…

Outre ces projets, plusieurs autres entreprises japonaises telles que Nipro et Jabil qui disposent des projets dans le Parc High-Tech de Saïgon ont également l’intention d’élargir leurs activités. Cela permet d’espérer que le Japon deviendra rapidement l’un des plus grands investisseurs dans le secteur des technologies avancées au SHTP. -VNA