En 2018, les exportations vietnamiennes de véhicules et pièces de recharge ont généré près de 8 milliards de dollars de recettes. Photo: vietnamnet

Hanoi (VNA) - Selon le Département général des Douanes, en 2018, les exportations vietnamiennes de véhicules et pièces de rechange ont généré près de 8 milliards de dollars de recettes, +13,5% par rapport à 2017.
 
Ce premier semestre, ces produits ont figuré, avec 4,24 milliards de dollars, dans le top 7 des premiers produits du Vietnam ayant la valeur à l’export la plus élevée.

En ce qui concerne les pièces de rechange automobiles, le Japon, la République de Corée, les Etats-Unis, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Italie, la Malaisie, l’Indonésie et Singapour constituent les plus grands importateurs. En particulier, certains pays européens, à eux seuls, en ont importé pour environ un milliard de dollars par an.

Cependant, c’est un chiffre assez modeste pour ce vaste marché de plus de 500 millions d’habitants.

Dans l’Accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union européenne (EVFTA), l’UE s’est engagée à réduire la taxe d’importation sur les pièces de rechange automobiles originaires du Vietnam à 0% dès l’entrée en vigueur de cet accord, contre 3-4% actuellement. De plus, la suppression des droits de douane sur certains types d’automobiles finies sera mise en place dans un délai de 7 ans.

Il s’agit d’une bonne occasion pour accélérer les exportations vietnamiennes de ces produits vers l’UE, a estimé un représentant de la Chambre du Commerce et de l’Industrie du Vietnam (CCIV).

Actuellement, le Vietnam y exporte pour l’essentiel des composants automobiles simples et non finis. Cependant, la participation active des fabricants – notamment étrangers – promet d’ouvrir dans un futur proche de belles perspectives pour les exportations de ces produits «Made in Vietnam».  

La compagnie de service logistique Hyundai Glovis - unité du groupe sud-coréen Hyundai Motors – vient d’ouvrir son premier bureau au Vietnam pour se concentrer sur le transport de produits automobiles et d’autres tels que produits alimentaires, produits congelés, textiles et vêtements. En particulier, elle fournira également des pièces automobiles à une usine au Vietnam, d'une capacité annuelle de 80.000 véhicules.

«Quelques fabricants japonais et américains dans ce secteur implantés en Chine envisagent de délocaliser leurs investissements en Asie du Sud-Est, notamment au Vietnam qui constitue une destination attractive», a annoncé ce représentant. -CPV/VNA