CSNU : Le Vietnam donne la priorite au renforcement des problemes mondiaux hinh anh 1Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh. Photo: VNA

 

Hanoï (VNA) - Lors de la 73e session de l'Assemblée générale de l'ONU, le Vietnam a été élu membre non permanent du Conseil de sécurité pour le mandat 2020-2021.

A cette occasion, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, a accordé une interview à la presse sur les significations de cet événement, les priorités du Vietnam, les intérêts et les défis imposés au pays en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité.

L'élection du Vietnam au Conseil de sécurité des Nations Unies avec un nombre record de 192 sur 193 voix a montré que les pays estimaient le rôle, le statut et le prestige du Vietnam, notamment sa capacité de contribuer au travail commun du monde, a-t-il indiqué.

Participer au Conseil de sécurité de l'ONU est une décision importante, témoignant du rôle, de la position et de la responsabilité du Vietnam au sein des Nations Unies ainsi qu'au sein de la communauté internationale.

Il s’agit de la 2e fois que le Vietnam a été élu membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU. Ses réalisations pendant le mandat 2008-2009 ont été reconnues par les membres de l'ONU. C’est pourquoi les pays ont soutenu la candidature du Vietnam lors des élections du 7 juin dernier.

Ces 10 dernières années, le Vietnam avait fait de grands efforts pour pouvoir être élu avec un grand nombre de voix. Le fait que le Vietnam était l’unique représentant du Groupe Asie-Pacifique et le nombre de voix presque maximale sont dus à nos énormes efforts, a souligné Pham Binh Minh, ajoutant que cela avait montré le consensus du groupe Asie-Pacifique sur la fiabilité, le statut, le rôle et les capacités du Vietnam.

S’agissant des priorités du Vietnam pour le mandat 2020-2021, le vice-Premier ministre a indiqué que le pays se resposerait sur l’agenda du Conseil de sécurité. Selon lui, le pays accorderait la priorité à l’intensification du rôle du multilatéralisme, à la promotion du respect du droit international, au règlement des questions mondiales, notamment celles liées à la paix et la sécurité.

Avec son rôle et ses expériences, le Vietnam souhaite contribuer au règlement des conflits, aux questions concernant les femmes et les enfants dans les conflits, au traitement des bombes et mines après les conflits, a-t-il affirmé.

Le Vietnam vise également à instaurer un environnement de paix, de stabilité dans les régions et dans le monde, a-t-il ajouté.

Le Vietnam devra avoir une bonne coordination avec les membres permanents et les autres membres non permanents du Conseil de sécurité de l’ONU pour créer un consensus dans les problèmes, a indiqué le vice-Premier ministre, avant d’insister sur la nécessité de bien réfléchir et de prendre des décisions précises car tous les membres du Conseil doivent exprimer leurs points de vue sur les questions posées.

En 2020, le Vietnam assumera la présidence tournante de l’ASEAN et commencera son mandat au Conseil de sécurité de l’ONU. Cela lui permettra de contribuer au développement des liens entre l’ONU, le Conseil de sécurité, et les organisations régionales. En tant que président de l’ASEAN, le Vietnam aura des conditions favorables pour promouvoir cette question. -VNA