Hanoi, 10 décembre (VNA) - La Banque d’État du Vietnam a officiellement affirmé que l’émission, la fourniture, l’utilisation des monnaies virtuelles (bitcoin et d’autres monnaies similaires) comme un moyen de règlement sont interdites au Vietnam.

La Banque d’État du Vietnam (BEV) a publié une déclaration affirmant que le bitcoin et les autres monnaies virtuelles similaires ne sont ni monnaie ni moyen de paiement légal au Vietnam. Leur emploi pour paiement n’est ni reconnu ni protégé par la loi.

La BEV n’a accordé aucune autorisation pour une activité d’achat et de vente de bitcoin.

La BEV a soumis au gouvernement pour promulgation un arrêté sur le règlement non argent liquide. En vertu de cet arrêté, les moyens de règlement sans argent liquide légaux comprennent chèques, ordre de paiement, paiement par concession, ordre de réception, réception par concession, cartes bancaires et autres conformément aux règles.


À partir du 1er janvier 2018, l’émission, la fourniture et l’utilisation des moyens de règlement illégaux seront pénalisées, selon la BEV. En effet, le traitement de l’émission, de la fourniture et de l’utilisation des moyens de règlement illégaux a été mentionné dans la clause 6, article 27 de l’arrêté gouvernemental 96/2014/ND-CP. Ainsi, les opérations précitées seront frappées d’une amende de 150 à 200 millions de dôngs. 

Le bitcoin n’a pas valeur de monnaie au Vietnam

Le gouverneur de la BEV, Lê Minh Hung, a affirmé que le bitcoin et les autres monnaies virtuelles similaires ne sont ni monnaie ni moyen de paiement légaux au Vietnam. Leur emploi pour paiement n’est ni reconnu ni protégé par la loi.
Les institutions de crédit ne sont pas autorisées à utiliser le bitcoin et les autres monnaies virtuelles similaires en fournissant les services aux clients. Leur possession, leur commerce et leur emploi présentent des risques car ils ne sont pas défendus par la loi.




La BEV suggère aux organisations et aux particuliers de ne pas y recourir pour investir ou effectuer des transactions. Le bitcoin n’a pas valeur de monnaie au Vietnam. Le Vietnam n’accepte pas l’utilisation du bitcoin dans les règlements sur son territoire. Les institutions de crédit ne sont pas autorisées à utiliser le bitcoin et les autres monnaies virtuelles similaires en fournissant les services aux clients.


Il est bon de noter que les «monnaies virtuelles» sont de plus en plus l’instrument d’activités criminelles : blanchiment d’argent, trafic de drogues, contrebande et levées de fonds illégales. De nombreux pays dans le monde n’acceptent pas le bitcoin comme moyen de paiement légal. La Thaïlande, la Russie, la France, la Chine, la Malaisie, l’Indonésie, la Norvège et beaucoup d’autres pays avertissent leurs citoyens des risques de ces monnaies virtuelles et ne les reconnaissent pas.


Plusieurs pays dans le monde se sont gardés de toucher directement au bitcoin, souvent considéré comme une monnaie utilisée pour des activités illicites et plébiscitée par les malfrats et autres trafiquants parce qu’elle échappe à tout contrôle des autorités. Mais la «blockchain», technologie derrière le bitcoin, est très appréciée par les institutions financières pour la transparence qu’elle pourrait injecter dans plusieurs pans de l’économie et les économies qu’elle ferait faire au secteur bancaire. - CVN/VNA