Hanoi, 10 mai (VNA) – Un colloque intitulé ‘’Promotion de l’exportation des produits du textile-habillement vers le marché australien dans le contexte de mise en œuvre  de l'Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) a été organisé le 9 mai à Hanoï.

Une usine de vêtements pour l'exportation. Photo : VNA

 

Cette manifestation a été placée sous les auspices de l’Association du textile-habillement du Vietnam (VITAS, en anglais) en coordination avec le groupe australien IEC.

Le Vietnam figure au troisième rang dans la liste des cinq grands exportateurs de produits  textiles vers l’Australie, à côté de la Chine, du Bangladesh, du Cambodge et de l’Indonésie. En outre, notre pays est actuellement le 2e fournisseurs de chaussures et de sandales sur ce marché avec une valeur de 349 millions de dollars en 2016.

La partie australienne a mis en œuvre de diverses activités dans le but de promouvoir l’exportation du textile vietnamien, dont l’installation au Vietnam d’un bureau de représentation de Post Show Visitor Surveys. À cette occasion, les représentants australiens ont présenté les potentiels de leur pays, dont la stabilité économique et les capacités de consommation des habitants locaux.

Le chiffre d’affaires d’exportation du secteur textile du Vietnam en 2017 a atteint 31.159 millions de dollars, soit près du double de l’année 2012 avec 17.018 millions de dollars. Les importations vers le Vietnam de ce secteur australien sont estimées à 18.975 millions de dollars en 2017 contre 11.363 millions de dollars en 2012.

Par ailleurs, les États-Unis occupent 47,162% des exportations de produits vestimentaires vietnamiens, l’Union européenne 14,559%, le Japon 11,944%, la République de Corée 10,154%, la Chine 4,24% et l’ASEAN 3,407%.

Nguyên Phuc Nam, directeur adjoint du Département des marchés asiatiques et africains du ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce, a déclaré que dans le cadre de l’Accord CPTPP, l’Australie réduirait ses taxes à l’importation à 5% pendant les trois premières années après l’entrée en vigueur de ce texte, et à 0% à partir de la quatrième année, et ce à l’égard de la plupart des produits dans la liste HS 6203, HS 6204 et HS 6206.

À l’heure actuelle, l’Australie a tendance à importer et à sous-traiter au Vietnam en raison d’une main-d’œuvre d'un coût moindre que celle de  la Chine et de tarifs préférentiels.

Pour pénétrer plus efficacement le marché australien, Nguyên Phuc Nam a souligné que les entreprises vietnamiennes devraient non seulement promouvoir activement leurs marques commerciales mais aussi mieux comprendre les caractéristiques de ce marché.-NDEL/VNA