Hanoi, 1er août (VNA) - Les parents doivent généralement payer des millions de dongs pour que leurs enfants suivent un cours d'anglais avec des locuteurs natifs.

Les élèves et enseignants de la classe ’Bonheur’’ dans la pagode Phap Van dans l’arrondissement de Hoang Mai de Hanoi. Photo : Phap Van


Ici, dans la pagode Phap Van dans l’arrondissement de Hoang Mai de Hanoi, tous les dimanches matins, des enfants viennent jouer et apprendre l'anglais avec un locuteur natif. La chose à retenir est que leurs parents n'ont pas à payer un centime.

La classe ‘’Bonheur’’ a été lancée en juillet 2017 et vise à offrir un terrain de jeu pour les enfants dont les parents sont incapables de s'offrir des cours d'anglais onéreux.

Nguyen Minh Anh, co-fondateur des classes "Bonheur" a exprimé : " Nous comprenons que beaucoup d'enfants et de personnes défavorisées n'ont pas beaucoup d'argent pour étudier dans les différents centres d'anglais. Notre heureuse mission de classe est d'apporter l'anglais à tout le monde, de partager notre passion pour cette langue."

Photo : pagode Phap Van

La classe "Bonheur" a attiré des dizaines d'enfants de différents âges dans les environs. Les étudiants sont désireux d'apprendre l'anglais et passer un bon moment ensemble.

Victor, professeur d'anglais volontaire du Royaume-Uni, a souligné : "Ce que nous essayons de faire, c'est de mélanger les activités, l'apprentissage théorique des langues, à la pratique. Nous essayons de créer un environnement amical pour une prise de parole aisée des enfants, afin qu'ils puissent parler avec un anglophone."

Tran Thi Huong Duyen, co-fondateur de classe ‘’Bonheur’’ a affirmé que des enseignements de la classe veulent offrir un cours d'anglais amical et confortable pour les enfants.’’

Les parents qui emmènent leurs enfants à la classe "Bonheur" ont également la chance d'apprendre l'anglais gratuitement à la pagode. La classe pour adultes vise à combler le temps d'attente des parents tout en leur donnant des compétences en anglais afin qu'ils puissent aider leurs propres enfants.

Le nombre d'étudiants augmente. Les fondateurs espèrent que plus d'enseignants offriront leur enseignement bénévolement afin que plus d'étudiants aient l'occasion d'apprendre l'anglais. - VNA