La délégation vietnamienne conduite par le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a contribué positivement et avec responsabilité au renforcement de la solidarité, à la voix commune et aux sujets prioritaires des conférences de l'ASEAN, a affirmé le vice-ministre des AE Pham Quang Vinh.

Lors d'une interview accordée au correspondant de l'Agence vietnamienne d'Information (VNA) sur la participation et les contributions du Vietnam aux succès de la conférence des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN et de ses conférences connexes qui ont eu lieu du 5 au 10 août à Nay Pyi Taw au Myanmar, le vice-ministre des AE, Pham Quang Vinh, chef du SOM ASEAN du Vietnam, a souligné que la délégation vietnamienne avait participé aux conférences et coprésidé la conférence des ministres des Affaires étrangères ASEAN-UE en qualité de coordinateur des relations ASEAN-UE (Union européenne).

Le Vietnam a contribué de manière conséquente à l'intensification des questions prioritaires de la coopération de l'ASEAN et de la région, à l'édification de la Communauté, à la connectivité, à la coopération dans divers domaines comme aux orientations de développement de l'ASEAN après 2015, a-t-il poursuivi.

Le Vietnam a pris en haute estime la solidarité de l'ASEAN, la valorisation de la responsabilité et du rôle directeur dans la structure régionale en formation et les problèmes stratégiques liés à la paix, à la sécurité, à la stabilité et à la coopération dans la région, dont celui de la Mer Orientale, comme l'édification d'une structure régionale sur la base des processus de coopération régionale existants et conformes aux intérêts et aux particularités de la région.

Ainsi, l'ASEAN doit continuer d'impulser l'édification des cadres de coopération et du Code de conduite dans la région, tout en élevant la valeur et l'efficacité des principes et des normes de conduite existants dans la région comme le Traité d'amitié et de coopération en Asie du Sud-Est (TAC), le Traité sur la zone exempte d'armes nucléaires d'Asie du Sud-Est (SEANWFZ), la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), les principes en six points de l'ASEAN sur la Mer Orientale, les principes de Bali sur les relations mutuellement avantageuses et le fait d'oeuvrer ensemble pour l'élaboration du cadre des principes de conduite commun de toute l'Asie de l'Est.

Sur le plan économique, l'ASEAN doit consolider la force interne et la connectivité économique au sein du bloc, un des trois pilliers pour que l'ASEAN continue d'être le noyau afin d'accélérer et d'élargir la connectivité économique avec ses partenaires à travers les cadres des accords de libre-échange (FTAs+1) comme dans toute la région de l'Asie de l'Est à travers l'initiative de l'accord de partenariat économique intégral régional (RCEP).

Selon le vice-ministre Pham Quang Vinh, le Vietnam a collaboré étroitement avec les autres pays aséaniens pour élaborer et dynamiser le consensus de l'ASEAN, au sein et hors de cette dernière, qui ont partagé et soutenu le point de vue judicieux du Vietnam sur la Mer Orientale. Cela apparaît dans divers documents, notamment dans le Communiqué conjoint de la 47e Conférence des ministres des AE de l'ASEAN (AMM-47).

Concernant la Mer Orientale, la délégation vietnamienne a exprimé sa préoccupation profonde vis-à-vis des récentes tensions, notamment de l'implantation par la Chine d'une plate-forme pétrolière en pleine zone économique exclusive et dans le plateau continental du Vietnam. Elle a souligné que l'ASEAN et les autres pays devaient conjuguer leurs efforts pour ne pas voir se répéter de tels actes, mettre en oeuvre pleinement et efficacement les règles de la DOC.

Le vice-ministre Pham Quang Vinh a déclaré que le Vietnam soutenait l'ASEAN dans l'élargissement et l'approfondissement des relations avec ses partenaires, le fait de favoriser et de voir s'épanouir des ressources pour parvenir à l'édification de la Communauté de l'ASEAN comme la promotion de la coopération dans les domaines d'intérêt commun comme la connectivité, l'économie, le commerce, la diminution des écarts de développement...

En qualité de coordinateur des relations de dialogue entre l'ASEAN-UE, le Vietnam a coprésidé la conférence des ministres ASEAN-UE. Il a proposé des mesures pour renforcer les relations bilatérales, et les orienter vers le partenariat stratégique, encourager l'UE à contribuer positivement à la paix, à la stabilité et à l'instauration de la confiance ainsi qu'à soutenir le rôle central de l'ASEAN dans la structure régionale. Il a demandé aux deux parties de continuer de s'efforcer à mettre en oeuvre efficacement le Programme d'action ASEAN-UE 2013-2017, à renforcer la consultation sur la coopération économique au niveau ministériel comme l'organisation du Sommet d'affaires ASEAN-UE.

Les contributions positives et constructives du Vietnam ont été hautement appréciées, a affirmé le vice-ministre Pham Quang Vinh. En marge des conférences, la délégation vietnamienne a eu des rencontres bilatérales pour échanger à propos du renforcement de la coopération et des problèmes d'intérêt commun.

A propos des résultats essentiels de l'AMM-47, le vice-ministre vietnamien Pham Quang Vinh a estimé que l'ASEAN avait fixé les orientations de la coopération au sein de l'association et avec ses partenaires, discuté des problèmes régionaux et internationaux d'intérêt commun et était parvenue à des résultats importants.

L'ASEAN est déterminée à mettre en oeuvre à temps et efficacement le processus d'édification de la Communauté de l'ASEAN en décembre 2015.

L'ASEAN et ses pays partenaires ont affirmé l'importance de maintenir un environnement pacifique, sûr, stable dans la région et où la coopération est de mise face à ses déroulements complexes. Il est important de renforcer la solidarité, de faire valoir le rôle responsable et central de l'ASEAN dans la région et la structure régionale en formation. L'association, de concert avec ses partenaires, va promouvoir les cadres de coopération comme le TAC, la DOC, l'ARF (Forum régional de l'ASEAN), le SEANFWZ... et faire face aux défis comme la sécurité et la sûreté de la navigation, le changement climatique, les catastrophes naturelles, les épidémies...

L'ASEAN et ses pays partenaires ont commencé l'élaboration des plans d'action pour les temps qui viennent. Les pays partenaires ont affirmé leur soutien à l'association et le renforcement de la coopération avec cette dernière dans l'édification de sa Communauté, le commerce, l'investissement, les finances, la confrontation aux défis, l'achèvement des négociations de l'Accord de partenariat économique intégral régional.

S'agissant de la question de la Mer Orientale, les ministres des AE de l'ASEAN ont exprimé leur inquiétude devant les récents déroulements dans cette zone maritime et leur souhait de ne pas voir se reproduire de tels actes.

Soulignant la paix, la stabilité, la sécurité et la sûreté en Mer Orientale, l'AMM-47 a demandé aux parties concernées de respecter le droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, de régler les différends par des mesures pacifiques, de faire preuve de retenue, de ne pas recourir à la force ou menacer d'y recourir.

L'AMM-47 a demandé de respecter pleinement la DOC, notamment son article 5 sur la retenue et le fait de ne pas commettre d'actes susceptibles de troubler et de complexifier la situation, ainsi que d'effectuer des négociations pour parvenir au plus tôt au Code de conduite en Mer Orientale (COC). Les ministres des AE ont convenu de confier aux officiels de l'ASEAN (SOM) la responsabilité de concrétiser les mesures et mécanismes pour garantir l'application sérieuse des stipulations de l'article 5.

Ces contenus concernant la Mer Orientale sont tous mentionnés dans le Communiqué conjoint de l'AMM-47 et les Déclarations des présidents d'autres conférences de l'ASEAN. -VNA