Certains spécialistes et scientifiques du Vietnam ont discuté de la position et du rôle de direction du Parti communiste du Vietnam (PCV), tel qu'il figure dans l'article 4 du projet de révision de la Constitution de 1992, au sein d'un colloque jeudi après-midi à Hanoi.

Le général de brigade Lê Phuc Nguyên, rédacteur en chef du quotidien "Quân Dôi Nhân Dân" (journal de l'Armée) qui a organisé ce colloque, a déclaré que son journal a choisi certains sujets essentiels de ce projet pour l'intérêt que leur manifeste l'ensemble de la société, avant d'inviter les généraux, spécialistes et scientifiques présents à donner leur opinion.

Cette tâche avait pour but, de concert avec l'ensemble du Parti, de la population et de l'armée, d'"élaborer une Constitution qui soit l'héritière des profondes valeurs historiques du pays, témoignant d'un esprit scientifique et de modernité, et enrichissant l'identité nationale, tout en étant en conformité avec les conditions et la situation réelle au Vietnam, a souligné M. Lê Phuc Nguyên.

Les spécialistes et scientifiques ont clarifié le contenu de l'article 4 du projet relatif au rôle de direction du PCV. Après avoir analysé les justifications de la nécessité de cet article, ils ont avancé les tâches que le Parti doit réaliser dans le cadre de son rôle de Parti au pouvoir afin de bien le tenir et d'être digne de la force d'avant-garde de la classe ouvrière et des travailleurs comme de la Nation.

Le même jour, les représentants d'organisations sociales civiles, que sont le Groupe de mission pour la participation de la population (PPWG) et le Groupe de coopération pour l'accélération de la gestion et de la réforme administrative publique (GPAR), ont donné leurs positions sur cette révision constitutionnelle.

Ils ont unanimement estimé que la modification de la Constitution de 1992 est conforme à la situation du pays en cette nouvelle période comme à la conjoncture d'une région et d'un monde connaissant de complexes évolutions. Leurs opinions ont porté majoritairement sur le préambule de la Constitution, les droits de l'homme et la liberté d'expression.

Toujours jeudi, les provinces de Thai Binh, Nam Dinh, Phu Tho, Tuyen Quang, Lao Cai (Nord), de Thanh Hoa (Centre) et de Dong Nai et Bac Lieu (Sud) ont organisé la consultation publique de leurs cadres. - AVI