Communication sur le changement climatique et la sécurité alimentaire

Le Vietnam est l’un des pays de la région de l’Asie du Sud-Est à être les plus durement touchés par le réchauffement climatique, notamment l’élévation du niveau de la mer.
Le Vietnam est l’un des pays de la région de l’Asie du Sud-Est à être les plus durement touchés par le réchauffement climatique, notamment l’élévation du niveau de la mer.

Un colloque intitulé "La communication sur le changement climatique et la sécurité alimentaire" a été organisé le matin du 17 novembre à Hanoï par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, en coordination avec le Programme sur le changement climatique et la sécurité agricole et alimentaire de la région de l’Asie du Sud-Est.

Les spécialistes présents ont discuté des effets du changement climatique sur le plan socioéconomique, et plus particulièrement sur le secteur agricole qui conditionne la sécurité alimentaire. Ils ont aussi présenté de mesures pour faire face au changement climatique.

Le vice-ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Le Quoc Doanh a déclaré que "Le Premier-ministre a approuvé la stratégie nationale de réponse aux catastrophes naturelles pour 2020 et adopté le Programme cible national pour faire face à face au changement climatique. Le Vietnam est un membre de l'Alliance mondiale sur l’agriculture intelligente afin de réagir au changement climatique en vue de promouvoir le changement de politiques et le renforcement de l’investissement dans l’agriculture".

Il a ajouté que "Ce colloque a pour objet de susciter la participation des journalistes des agences de presse dans la diffusion d’informations en matière de changement climatique et de sécurité alimentaire au Vietnam. Pour atteindre les objectifs définis d'adaptation au changement climatique et d'atténuation de ses effets, la communication a un rôle très important. Les médias de masse, en particulier, sont un outil efficace pour encourager les gens à se sentir concernés et donc à agir".

Au cours de ces 50 dernières années, la température moyenne annuelle au Vietnam a augmenté de 0,5 à 0,7o C et le niveau de la mer s’est élevé d'environ 20 cm. Chaque année, les pertes causées par les catastrophes naturelles au Vietnam représentent 1,5 % du PIB national. L’impact du changement climatique concerne plus de 12 % du foncier agricole et près de 25 % de la population vietnamienne. -CPV/VNA

Voir plus