Photo: VNA

Ca Mau (VNA) - Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a organisé mardi à Ca Mau un colloque sur la recherche des mesures pour lutter contre l'érosion fluviale et littorale dans le delta du Mékong. 

Le vice-ministre permanent de l'Agriculture et du Développement rural, Ha Cong Tuan, a déclaré que l'érosion causait des impacts négatifs sur les moyens de subsistance locaux.

Le delta du Mékong compte actuellement 526 sites érodés le long des rivières et des côtes maritimes, sur une longueur totale de près de 800 kilomètres. Sur ce nombre, 57 sites sont dans une situation extrêmement dangereuse et doivent être résolus d’urgence, a-t-il annoncé.

Le volume d'alluvions apportées par les inondations dans la région devrait diminuer à 60-65% en 2020 par rapport à celui de 2017, a-t-il ajouté.

Ha Cong Tuan a insisté sur l’importance du partage équilibré des ressources en eau avec les pays situés en amont du bassin du Mékong et sur la gestion efficace de l'exploitation du sable et des eaux souterraines pour empêcher le fait que le delta coule avant même que le niveau de la mer ne monte.

Selon le vice-président du Comité populaire de la province de Ca Mau, Le Van Su, environ 7.800 hectares de forêt côtière ont été perdus entre 2007 et 2014, et l’érosion est devenue fréquente sur plus de 100 kilomètres de côtes.

Récemment, la province a mobilisé des ressources pour construire 18 km de digues de mer et restaurer des forêts de protection, a-t-il ajouté.

Pour sa part, Vo Thanh Ngoan, vice-directeur du Secteur provincial de l'Agriculture et du Développement rural, a déclaré que plus de 8.000 ménages vivant dans des zones à fort risque d’érosion devaient être réinstallés dans des lieux plus sûrs.

L'année dernière, le gouvernement a fourni une aide financière de 1.500 milliards de dongs, soit 64,56 millions de dollars, à 12 provinces et à une ville du delta du Mékong pour lutter contre la grave érosion. En outre, le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a demandé un soutien financier de 1.000 milliards de dongs (43 millions de dollars) provenant du plan d'investissement public à moyen terme pour la période 2016-2020, et de 36 millions de dollars des projets d’aides de la Banque mondiale (BM) et de la Banque asiatique de développement (BAD) pour résoudre cette situation. - VNA