La sépcialiste Quach Thi Khanh Ngoc de l'Université de Nha Trang durant son intervention lors du colloque. Photo : VNA

 

Ho Chi Minh-Ville (VNA) – Un colloque consacré aux effets du changement climatique sur l’aquaculture a été organisé le 23 août à Ho Chi Minh-Ville avec l’aide de l'Université norvégienne de Tromsø.

Ce colloque a permis de discuter des mesures propres à diminuer l’impact du changement climatique sur l’aquaculture et à renforcer les capacités d’adaptation du secteur à ce phénomène. Il a réuni des représentants de différentes organisations, dont l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP), et l’Université de Nha Trang.

Selon Quach Thi Khanh Ngoc, de l’Université de Nha Trang, le Vietnam est classé 27e parmi les économies dont le secteur de l’aquaculture est vulnérable au changement climatique car ayant une faible capacité d’adaptation. Les pertes causées par le changement climatique dans ce secteur pourraient représenter près de 2% du PIB national en 2030.

Une étude de la Banque mondiale indique que le changement climatique produit de graves effets sur l’élevage de poissons « tra » au Vietnam. Sans capacité d’adaptation, les revenus des éleveurs pourraient diminuer de 200 millions de dôngs par hectare (plus de 8.300 dollars) en 2020.

Les prévisions du ministère de l’Agriculture et du Développement rural montrent que sous les effets du changement climatique, la production aquacole annuelle pourrait diminuer de 40% et près de 3 millions de personnes seraient au chômage.

Devant cette situation, plusieurs spécialistes participants ont demandé aux organes compétents d’effectuer des recherches et études, de publier des instructions sur le développement aquacole dans les conditions météo extrêmes ou en cas de catastrophes. Il est également important d’élever la conscience de la communauté, notamment des aquaculteurs, sur les effets du changement climatique et les solutions d’adaptation. -VNA