La 30e conférence diplomatique se tient à Hanoï. Photo: VNA

Hanoï (VNA) – La 30e conférence diplomatique intitulée "Diplomatie vietnamienne : activité, créativité, efficacité, application réussie de la Résolution du XIIe Congrès national du Parti" s’est clôturée ce vendredi 17 août à Hanoï après cinq jours de travail sous l’égide du vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh.     

S’exprimant à cette occasion, Pham Binh Minh a remercié l’attention particulière accordée par les hauts dirigeants à la conférence ainsi que leurs suggestions précieuses au travail diplomatique.

En cinq jours, les participants ont évalué la situation mondiale et régionale, analysé les dossiers susceptibles d’affecter la sécurité et le développement du pays et proposé des politiques et mesures favorables au nouveau contexte. Ils ont également passé en revue les acquis de la diplomatie depuis le 12e Congrès national du Parti communiste vietnamien, en 2016, et défini les axes de travail prioritaires dans le futur.
Il a affirmé que le travail diplomatique contribuait pour une part importante au maintien de l’environnement de paix, de stabilité pour le développement du pays, l’approfondissement des relations avec les pays.

A l’issue de la séance de clôture, la conférence a adopté une résolution et un plan d’action témoignant de la haute détermination pour la mise en œuvre des résultats obtenus.

Dans leur plan d’action, les cadres du secteur diplomatique se sont engagés à faire preuve d’initiative et à participer plus activement à la création de nouveaux mécanismes multilatéraux. Une stratégie globale de diplomatie multilatérale jusqu’en 2030 devrait d’ailleurs être élaborée. L’autonomie, l’initiative et l’intégration internationale continueront d’être les mots d’ordre de la diplomatie vietnamienne. Le pays devrait rester un ami, un partenaire fiable et un membre responsable de la communauté internationale.

Auparavant, prenant la parole lors de la cérémonie d’ouverture, le secrétaire général du PCV Nguyen Phu Trong avait abordé des difficultés et défis qui se posent pour le secteur diplomatique.

Il faut maintenir l’environnement de paix et de stabilité, protéger la souveraineté, l’intégrité nationale et les intérêts nationaux en mer.
Selon M. Trong, l’économie extérieure continuera de rencontrer de nouveaux défis. Le protectionnisme s’aggrave dans les débouchés du Vietnam. La guerre commerciale est évidente. Le rôle des institutions multiformes comme l’ONU, l’APEC est menacé. Le développement des sciences et technologies pose aussi de nouvelles questions pour le commerce et l’investissement étranger. En ce qui concerne le travail extérieur multilatéral, il a estimé que le rôle des institutions multilatérales avait tendance à se baisser face au respect des relations bilatérales. L’ASEAN rencontre aussi les difficultés dans le maintien de son rôle central.

Dans le futur, le secteur diplomatique doit continuer de renouveler la pensée dans le travail extérieur ; persister la ligne extérieure d’indépendance, d’autonome, de paix, de coopération et de développement, la diversification des relations et l’accélération de l’intégration internationale ; promouvoir les activités de coopération économique, politique, de sécurité et de défense avec les pays ; améliorer les études et les prévisions stratégiques et enfin renforcer la coordination entre les organes, secteurs et localités. -VNA