Hanoi, 15 avril (VNA) - Les relations économiques et commerciales entre le Vietnam et la République tchèque ont considérablement progressé ces dernières années, cette dernière devenant un partenaire commercial majeur du Vietnam en Europe de l'Est.

Une entreprise de production des articles en bois dans le district de Thuong Tin de Hanoi. Photo : VNA


Selon Ta Hoang Linh, directeur du département des marchés Europe-Amérique du ministère de l'Industrie et du Commerce, le commerce bilatéral entre le Vietnam et la République tchèque a augmenté de 10% par an au cours des dernières années. La croissance s'est accélérée pour atteindre environ 16% en 2018, ce qui porte la valeur du commerce bilatéral à 298 millions de dollars. Sur ce chiffre, les exportations vietnamiennes vers la République tchèque ont augmenté de 3,3% pour atteindre près de 156,5 millions de dollars, tandis que ses importations en provenance de la République tchèque ont augmenté de 32% en un an pour atteindre près de 141,6 millions de dollars.

Toutefois, au premier trimestre de 2019, les échanges bilatéraux ont chuté de plus de 64,6 millions de dollars, en baisse de 12% par rapport à l'année précédente, en raison d'une baisse de 27,6% des importations en provenance de la République tchèque. Le Vietnam a expédié en République tchèque plus de 37,76 millions de dollars de produits au cours de cette période, en hausse de 2,4%, et a importé plus de 26,87 millions de dollars

Nguyen Khanh Ngoc, directeur adjoint du département des marchés Europe-Amérique, a déclaré que les exportations vietnamiennes vers la République tchèque étaient principalement des chaussures, des vêtements, des fruits de mer, des biens de consommation, des ordinateurs et des pièces, des téléphones portables et certains types de pièces d'équipement et de machines.

 Les produits agricoles typiques du pays, tels que les fruits, le riz, le thé, le caoutchouc, le poivre et les noix de cajou, ne représentent encore qu'une petite part du marché tchèque, en raison de la lenteur des procédures d'importation et des changements rapides de la demande et des prix, a souligné M. Nguyen Khanh Ngoc, ajoutant qu’un autre problème est la qualité des produits.

Dans le même temps, le Vietnam achète en République tchèque divers types de machines et de pièces, des composants électroniques, des produits chimiques, des médicaments, des accessoires de vêtement, des produits en verre et en cristal, ainsi que du lait et des produits laitiers.

 Lors de la 6ème réunion du comité intergouvernemental Vietnam-République tchèque à Hanoi l'année dernière, les deux parties ont affirmé leur intention de renforcer les relations diplomatiques et de développer des liens économiques, commerciaux et d'investissement dans un intérêt mutuel.

Les deux parties ont également créé un groupe de travail sur la coopération dans le domaine de l'extraction et du traitement des minéraux, ainsi que de l'énergie.

 Il convient de noter que la République tchèque  a classé le Vietnam parmi ses 12 marchés clés du commerce extérieur de 2012 à 2020, seul pays de l'ASEAN à figurer sur la liste.

La République tchèque poursuit une politique d’ouverture des marchés et encourage la libéralisation des échanges et l’ouverture des marchés, ce qui devrait faciliter les exportations vietnamiennes vers le pays.

En outre, l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam, une fois approuvé, ne manquera pas de favoriser les exportations vietnamiennes vers la République tchèque.

Dans le même temps, les produits vietnamiens seront confrontés à la concurrence sur le marché tchèque, ont déclaré des responsables du commerce, recommandant aux exportateurs vietnamiens de tenter de pénétrer dans les chaînes d'approvisionnement des grands systèmes de vente au détail de la République tchèque.-VNA