Photo: VNA
 
Hanoï (VNA) - Sur la base des bons résultats obtenus en 2017, l'industrie nationale de la chaussure devrait connaître une excellente année 2018 en raison de nombreux facteurs favorables.

2017 fut une année prospère pour la filière chaussure du Vietnam, avec 1,02 milliard de paires exportées, faisant du Vietnam le 2e exportateur mondial.

Actuellement, l'industrie nationale de la chaussure se classe au 4e rang parmi les 10 secteurs à forte valeur à l'exportation et au 2e en termes de chiffre d'affaires à l'exportation dans le monde, derrière la Chine. Les exportations vietnamiennes de chaussures n’ont cessé d’augmenter au fil des ans, avec 13 milliards de dollars en 2016 ( 8,3% en un an), 14,65 milliards en 2017 ( 12,7%).

Outre les entreprises nationales, les entreprises d'IDE ont aussi contribué à ces résultats. En 2017, ces dernières dominaient les exportations nationales de chaussures, avec environ 80,8% du total, principalement celles venues de Taïwan (Chine) et de République de Corée : Yuan Chi, Pou Chen Group, Feng Tay…

Les exportations vers la plupart des marchés ont connu une bonne croissance en 2017 ; elles ont augmenté de 10 à 30% par rapport à 2016 vers les principaux marchés comme les États-Unis, Taïwan, la République de Corée et l'Union européenne (UE). Notamment, certaines entreprises ont choisi des marchés de petite envergure mais où les habitants disposent de revenus élevés comme le Japon et les Émirats arabes unis. Selon les prévisions, ce sera une tendance de développement de l'industrie nationale de la chaussure pour les 15-20 ans à venir.

Perspectives pour 2018

Sur la base des bons résultats obtenus en 2017, l'industrie nationale de la chaussure devrait connaître une excellente année 2018 en raison de nombreux facteurs favorables. L'Accord de libre-échange entre le Vietnam et l'UE devrait être signé en 2018, ce qui permettrait de supprimer les droits de douane sur les exportations de chaussures vers le marché européen. Cela incitera les entreprises nationales à améliorer la qualité de leurs produits pour être plus compétitifs sur le très concurrentiel marché de l’UE.-CPV/VNA