Photo: Internet

Hanoi (VNA) - En octobre, avec près de 2.900 véhicules de toutes catégories – notamment des automobiles – exportés pour 60 millions de dollars, la Thaïlande est devenue le premier fournisseur du Vietnam, devant l’Inde avec 2.300 unités, et la Chine, avec 1.000 unités.

C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Département général des Douanes selon lequel le nombre de véhicules finis importés au Vietnam, notamment des automobiles, a atteint plus de 9.300 unités pour 161millions de dollars, représentant une croissance de 7,6% en nombre mais d’un léger recul de 1% en montant sur un mois.

Entre janvier et octobre, les importations nationales ont connu un repli de 11% en nombre et de 18,3% en montant avec près de 86.900 automobiles pour 1,91 milliard de dollars. Avec près de 26.800 unités totalisant 500 millions de dollars, la Thaïlande est devenue le premier fournisseur du pays. L’Inde vient ensuite avec plus de 13.400 unités. 

Considéré comme l’un des pays ayant une industrie automobile de plus développée de la région de l’ASEAN, la Thaïlande ambitionne de devenir un centre mondial de la construction automobile. Pour y parvenir, ces derniers temps, le gouvernement de ce pays a pris de nombreuses politiques privilégiées pour soutenir cette industrie qui est considéré comme l’un des 10 premiers secteurs industriels de son économie, et une nouvelle source de croissance pour ce pays. 

Selon les milieux d’affaires, le processus de réduction des tarifs douaniers en application de l'accord sur le commerce de marchandises de l'ASEAN (ATIGA) a d’ores et déjà une incidence sur l’importation de véhicules au Vietnam. Depuis le 1er janvier 2016, les taxes d’importation frappant les véhicules originaires de l’ASEAN ont été ramenées à 40%, et le seront à 30% en 2017. Lorsqu’elles seront supprimées, en 2018, les importations nationales de la Thaïlande devraient poursuivent leur croissance. -CPV/VNA