Hanoï (VNA) - En dépit de programmes de promotion lancés ces derniers mois, les ventes de véhicules au Vietnam ont enregistré en septembre une chute de 20% sur un an.

Dans l'usine de véhicules de Thaco. Photo: hanoimoi.com.vn

Selon un récent rapport de l’Association des constructeurs automobiles du Vietnam (VAMA), au mois de septembre, plus de 21.200 véhicules ont été commercialisés sur le marché domestique, soit un recul de 20% en glissement annuel, et de 4% sur un mois. Ce mois-là, une baisse par rapport au mois d’août a été observée aussi bien chez les véhicules assemblés dans le pays que ceux importés.

Lors des 3 premiers trimestres, 198.200 véhicules ont été vendus sur le marché domestique, -8% en variation annuelle.

Selon les milieux d’affaires, cette baisse s’explique par le fait que les consommateurs attendraient 2018 pour acheter. C’est en effet le moment où les taxes d’importation frappant les véhicules de moins de 9 places originaires de l’ASEAN seront ramenées à 0% contre 30% actuellement. De plus, pour les véhicules assemblés dans le pays, de nombreuses pièces détachées importées de l’ASEAN profiteraient d’une exemption de la taxe douanière.

Récemment, le ministère des Finances a proposé au gouvernement de supprimer la taxe de consommation spéciale imposée sur les composants automobiles fabriqués dans le pays. Il est probable que les prix de véhicules assemblés dans le pays et de ceux importés baisseront notablement dans les temps prochains.

D’ici à la fin de cette année, le marché automobile national retrouvera-t-il des couleurs ? Rien n'est moins sûr... -CPV/VNA