Les ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN et de l'Union européenne (UE) ont vivement condamné mercredi le drame de l'avion malaisien MH17 qui s'est écrasé la semaine dernière à Donetsk à l'Est d'Ukraine.


Dans une déclaration commune rendue publique à l'issue de la 20e Conférence ministérielle ASEAN-EU (AEMM-20) à Bruxelles, les ministres ont salué l'adoption le 21 juillet de la Résolution 2166 du Conseil de sécurité de l'ONU sur le crash du MH17 et appelé à ce qu'elle soit pleinement appliquée.


Cette déclaration a engagé les parties concernées à préserver au mieux le site, à veiller immédiatement à son accès de manière complète et dans de bonnes conditions de sécurité, ainsi qu'à assurer la sécurité des enquêteurs... Elle a également réclamé que les responsables rendent des comptes.


Dans un communiqué de presse rendu public par le secrétariat de l'ASEAN, les ministres ont exprimé leur choc devant la mort de 298 civils et adressé leurs profondes condoléances à leurs proches comme à leurs gouvernements et leurs compatriotes.


Les ministres ont demandé l'ouverture d'une enquête internationale complète, minutieuse et indépendante sur le crash de l'avion de Malaysia Airlines, sous l'égide de l'Organisation internationale de l'aviation civile.


Selon le ministre malaisien des Transports et des Communications, Liow Tiong Lai, les experts ont commencé jeudi à analyser les boîtes noires du MH17. -VNA