Artistes australiens, français et japonais au Festival de Hue

Dans le cadre du Festival de Hue 2010, des artistes australiens, français et japonais se sont produits le 6 juin, laissant une impression profonde dans le coeur des spectateurs.
Dans le cadre du Festival de Hue 2010, des artistes australiens, français et japonais se sont produits le 6 juin, laissant une émotion et une impression profondes dans le coeur des spectateurs.


Les numéros de cirque utilisant le feu couplé aux danses sous une lumière ultraviolette du groupe Carnival of Divine Imagination; la musique moderne couplée à l’art vidéo du musicien renommé Darrin Verhagen et la pièce expérimentale Fire Moves Away de jeunes artistes venus de Sydney (Australie)... ont littéralement subjugué le public. La venue de ces artistes au Vietnam a été rendue possible par la coopération entre l’ambassade d’Australie et le metteur en scène australien d’origine vietnamienne Le Quy Duong.


Allaster Cox, ambassadeur d’Australie au Vietnam, a exprimé sa fierté de pouvoir présenter aux spectateurs vietnamiens ces jeunes artistes d’Australie. Ces programmes devraient permettre aussi de renforcer les relations entre Hue et l’Australie.

Créé il y a plus de 8 ans, le groupe Carnival of Divine Imagination s'est produit dans de grandes villes australiennes, à Singapour, en Chine, en Inde...

Renommé pour sa musique électronique, Darrin Verhagen, écrivain et enseignant à l’université RMIT, est également connu pour ses oeuvres d’art notamment ses installations. Son art vidéo a offert aux spectateurs à Hue l’opportunité de découvrir une nouvelle forme d’art.

Toujours dans le cadre du Festival de Hue, en 2006 et 2008, l’Australie avait déjà présenté deux œuvres artistiques (une œuvre sculpturale et une de théâtre).

Partenaires privilégiés du Festival de Hue depuis sa création en 2000, cette année, la région Poitou-Charentes et la troupe de cirque Désaccordé (France) ont financé cinq programmes comprenant exposition, art de l'installation, spectacles de rue, musique et pièces de théâtre.

Dans un décor composé de la résidence Dien Tho (réservée autrefois aux reines-mères), du lac Tinh Tam (lac du recueillement) et du tombeau du roi Tu Duc, les installations de Denis Tricot et le spectacle de rue des Traine-Savates ont apporté un souffle nouveau au Festival de Hue.

La troupe de la région d'Okinawa (Japon) a bien diverti le public en lui présentant des danses traditionnelles royales mélangeant Karate et danse Elisa, ainsi qu'une pièce de mimes intitulée "Évasion", de l’artiste Limuro Naoki. -AVI

Voir plus